Isabelle Eustache, journaliste santé

Cancer de la bouche et de la gorge : les signes d’alerte

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le 20/03/2017 - 11h45
-A +A

Le cancer peut aussi toucher la sphère buccale et la gorge. Chaque année près de 16.000 nouveaux cas de cancers de la bouche et de la gorge sont diagnostiqués en France. Le médecin et le chirurgien dentiste jouent un rôle particulier dans le dépistage de ses cancers, mais on peut également repérer soi-même certains symptômes d’alerte devant amener à consulter rapidement. Plus un cancer est diagnostiqué tôt, plus les chances et la facilité de guérison sont élevées.

Cancer bouche et gorge

Les signes d’alerte évocateurs d’un cancer de la bouche ou de la gorge

Selon l’Institut national du cancer (INCa), « 70 % des cancers de la bouche sont diagnostiqués trop tardivement, ce qui réduit les chances de guérison ». En effet, les lésions qui témoignent d’un cancer de la bouche ne sont pas faciles à repérer et ne sont pas forcément douloureuses. Les symptômes n’étant pas spécifiques, tout signe inhabituel persistant plus de 10 jours doit alerter.

Cancer de la bouche

  • Une plaie dans la bouche qui persiste plus de 10 jours.
  • La présence d’une zone rouge ou blanche sur les joues, les lèvres ou les gencives.
  • Une douleur, un ramollissement ou un engourdissement de la bouche ou des lèvres.
  • La présence d’une bosse, d’un épaississement, d’une tache ou d’une croute.
  • Des difficultés à mâcher, déglutir, parler ou bouger la mâchoire ou la langue.

Cancer de la gorge

  • Une toux ou une douleur dans la gorge qui ne disparaît pas.
  • Une bosse ou une excroissance dans la gorge ou le cou.
  • Des modifications de la voix (enrouement, voix rauque).
  • Des douleurs dans une oreille.

Certains facteurs augmentent le risque de développer un cancer de la bouche

Si nous pouvons tous développer un cancer de la bouche ou de la gorge, certains facteurs augmentent ce risque :

  • Le tabagisme (cigarette, cigare, pipe, chicha, cannabis, bétel).
  • L’alcool : le fait de boire un à deux verres d’alcool par jour double le risque. À partir de trois verres, le risque est multiplié par dix.

Ces deux facteurs de risque sont à l’origine de la majorité des cancers de la bouche et de la gorge dans notre pays.

  • Certains papillomavirus (HPV), des virus extrêmement courants que l’on est tous censés rencontrer et généralement sans le savoir, peuvent causer des cancers de la gorge affectant la base de la lange et les amygdales.
  • Les expositions prolongées au soleil augmentent le risque de cancer des lèvres.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le 20/03/2017 - 11h45

Institut national du cancer (INCa), www.e-cancer.fr. La Ligue contre le cancer, https://www.ligue-cancer.net. Union française de la santé buccodentaire (UFSBD), Fiche conseil « Le point sur les cancers de la bouche et de la gorge ». Fondation ARC, http://www.fondation-arc.org/.

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
À quoi reconnaît-on un cancer de la gorge ? Publié le 22/07/2013 - 15h42

Le cancer de la gorge désigne une tumeur maligne pouvant être présente sur le larynx, les cordes vocales ou une autre région de la gorge . Quels sont les symptômes évocateurs d'un cancer de la gorge ?

Plus d'articles