Cancer : avant 20 ans, l'organisme est fragile face aux agressions

Publié par Dr Philippe Presles le Lundi 05 Décembre 2005 : 01h00
-A +A
Plus l'organisme est jeune, plus il est exposé aux conséquences des agents cancérigènes. Le suivi des jeunes filles de moins de 20 ans irradiées à Hiroshima et Nagasaki a montré qu'elles développaient davantage de cancers du sein que les femmes plus âgées. Il en est de même pour le tabac…

Intuitivement, on se dit que les organismes jeunes sont plus résistants face aux agressions. C'est le cas pour les maladies infectieuses qui sont, la plupart du temps, moins graves chez eux que chez les personnes plus âgées. Le cas de la grippe est typique et c'est avec raison que les autorités de santé publique font la promotion du vaccin anti-grippe chez les plus de 65 ans.

L'enseignement d'Hiroshima et de Nagasaki

Mais ce qui est vrai pour la plupart des microbes est faux pour les agents cancérigènes. Pourquoi ? Parce que les cellules des organismes jeunes se divisent plus souvent. Leurs chromosomes sont plus souvent impliqués dans des divisions cellulaires et de ce fait, ils sont plus exposés. Cette notion a été montrée dans les années 90 par les équipes de recherche japonaises qui ont observé que les femmes qui avaient moins de 20 ans lors des explosions nucléaires d'Hiroshima et de Nagasaki, avaient ensuite davantage été victimes de cancers du sein que leurs aînées.Plus récemment, une autre étude a suivi des jeunes femmes qui avaient fumé avant 20 ans, en comparaison à d'autres qui n'avaient pas fumé : les fumeuses ont augmenté leur risque de faire un cancer du sein de 19% !Les agents cancérigènes sont donc particulièrement toxiques avant 20 ans. Outre les irradiations et le tabac, il faut aussi penser à la pollution et surtout à l'alcool. L'alcool est retrouvé comme co-facteur de nombreux cancers et il est à craindre pour celles qui ont beaucoup bu avant 20 ans

Que retenir en pratique ?

Tout d'abord, il faut se méfier doublement des agents toxiques quand on est jeune. De ce fait, il faut particulièrement protéger les enfants du tabagisme passif, source N°1 de cancer par intoxication.Ensuite, les jeunes femmes qui ont fumé ou bu de l'alcool (de manière excessive) avant 20 ans doivent être vigilantes vis-à-vis de leurs dépistages. Cela concerne les frottis du col de l'utérus pour les cancers du col (à faire tous les deux ans) et l'autopalpation des seins qu'il faut apprendre à bien pratiquer avec son médecin.La question se pose enfin de faire une échographie des seins tous les ans à partir de l'âge de 30 ans. En effet, le dépistage officiel du cancer du sein commence à 50 ans avec des mammographies, alors que le tiers des cancers du sein survient avant cet âge. Dès lors que vous avez beaucoup fumé ou bu avant l'âge de 20 ans, il est légitime de vous considérer comme une personne à risque majoré de développer un cancer du sein et de ce fait, de vous donner les moyens d'un bon dépistage.La conclusion est qu'il vaut mieux ne pas du tout fumer et si possible ne boire que très peu d'alcool avant l'âge de 20 ans. Une bonne habitude à garder ensuite !

Publié par Dr Philippe Presles le Lundi 05 Décembre 2005 : 01h00
Source : Land CE, Tokunaga M, Koyama K et al. Incidence of female breast cancer among atomic bomb survivors, Hiroshima and Nagasaki, 1950-1990. Radiat Res. 2003 Dec;160(6):707-17 ; Egan KM, Stampfer MJ, Hunter D et al. Active and passive smoking in breast cancer: prospective results from the Nurses' Health Study. Epidemiology. 2002 Mar;13(2):138-45.
A lire aussi
Cancer du sein : que savez-vous ? Publié le 24/09/2007 - 00h00

Plus d'une femme sur dix sera confrontée au cancer du sein au cours de sa vie. Il représente la première cause de mortalité par cancer chez les femmes. Mais bonne nouvelle, ce cancer peut se dépister précocement et se guérir. Testez vos connaissances !

Plus d'articles