Boire de l’alcool fait se sentir beau

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 16 Septembre 2013 : 12h47
Mis à jour le Lundi 16 Septembre 2013 : 13h03

Selon une surprenante étude du laboratoire de psychologie de Grenoble, plus on boit d’alcool plus on se trouve séduisant.

Encore plus surprenant, cet effet ne serait pas pharmacologique, mais placebo…

© Istock

« La beauté est dans les yeux du buveur »

Une vingtaine de consommateurs dans un bar de Grenoble ont été invités à réfléchir et à évaluer leur propre niveau de séduction, d’intelligence, d’originalité et d’humour en se donnant une note de 1 à 7. Parallèlement, leur taux d’alcoolémie a été mesuré. On constate ainsi que plus la consommation d’alcool est élevée, plus les sujets se considéraient comme séduisants.

Cette étude a été renouvelée en laboratoire où une centaine de personnes ont été invitées à boire des boissons alcoolisées ou non et parfois à leur insu, c’est-à-dire qu’on pouvait leur présenter un jus de fruits qui en réalité contenait de l’alcool et inversement.

Verdict, les personnes qui se sont considérées comme les plus séduisantes étaient celles qui croyaient avoir bu de l’alcool, qu’elles en aient réellement consommé ou non. Cet effet de l’alcool sur la séduction n’est donc pas pharmacologique.

PUB

Récompensée par un anti-Nobel

Cette étude étonnante dirigée par le Dr Laurent Bègue, intitulée "Beauty is in the eye of the beer holder" ou "La beauté est dans les yeux du buveur de bière", vient de se distinguer en recevant le prix de psychologie à la cérémonie des anti-Nobel 2013 à l'Université américaine d'Harvard (nord-est), qui récompense chaque année les travaux de recherche décalés, qui font rire et réfléchir.

Malgré un aspect humoristique, cette étude montre qu’on ne peut pas « réduire l’alcool à son aspect pharmacologique », indique Laurent Bègue, directeur du laboratoire inter-universitaire de psychologie de Grenoble. Cette notion pourrait être intégrée dans les messages de prévention sur les dangers de l’alcoolisation.

À noter que Laurent Bègue et ses collaborateurs de l’Université de Grenoble sont également connus notamment pour leurs très intéressantes expérimentations montrant comment les jeux vidéos violents peuvent rendre agressif et sur le niveau de tolérance à la douleur.

Mots-clés : Alcool, Seduction
Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 16 Septembre 2013 : 12h47
Mis à jour le Lundi 16 Septembre 2013 : 13h03
Source : Bègue L. et al., British Journal of  Psychology , 2013 May;104(2):225-34. doi: 10.1111/j.2044-8295.2012.02114.x. Epub 2012 May 15, http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23560668.
PUB
PUB
A lire aussi
Violence : l'alcool comme excuse ?Publié le 22/09/2008 - 00h00

Quelle est la responsabilité de l'alcool dans les violences perpétrées à l'égard d'autrui ? Les agressions et autres actes de délinquance sont-ils excusables s'ils sont commis sous l'emprise de l'alcool ? Cette enquête menée par l'équipe du Pr Laurent Bègue nous apporte des éléments...

Etre bon, cela fait du bienPublié le 14/11/2011 - 09h58

Dans son livre « Psychologie du bien et du mal », Laurent Bègue nous ouvre la porte de toutes les recherches actuelles en psychologie sociale sur le bien et le mal. Il nous permet ainsi de nous observer dans le miroir de l’humanité pour comprendre nos forces et nos faiblesses morales.

Savez-vous séduire ?Publié le 29/07/2009 - 00h00

Séduire est un art. Il a été démontré que les adolescents savent nettement moins séduire que les adultes plus âgés. Car la séduction, cela s'apprend petit à petit... Voici quelques conseils pour accélérer cet apprentissage.

Plus d'articles