Autorisation du baclofène® dans l'alcoolodépendance : en mars !

Publié par Nathalie Szapiro, journaliste santé le Jeudi 27 Février 2014 : 09h26
Mis à jour le Jeudi 27 Février 2014 : 11h20

Depuis le temps que les associations de malades dépendant à l’alcool faisaient pression pour que le baclofène® puisse enfin être prescrit dans cette indication, l’annonce de l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) d’une prochaine recommandation temporaire d'utilisation (RTU) en mars, est accueillie avec soulagement … 

© Fotolia

Le baclophène®, un traitement qui rend indifférent à l’alcool

Au moins trois millions de Français ont un problème avec l’alcool et parmi eux, un million souffre de forte dépendance.

Pour ces derniers, l’attente de la recommandation temporaire d'utilisation du baclofène® (déjà annoncée pour l’été dernier) n’en finit pas d’arriver. Il est donc grand temps que cela se fasse. Le baclofène® n’a d’ailleurs rien d’une molécule nouvelle : c’est un «vieux» médicament utilisé à la base comme myorelaxant. Mais prescrit à des doses bien supérieures, il permettrait à certains de réduire leur consommation d’alcool sans en ressentir le manque et donc, de retrouver une vie sociale et professionnelle.

En pratique, bon nombre de médecins prescrivent déjà ce traitement - selon la Société française d'alcoologie, jusqu’à 71% de ses membres y ont eu recours - mais faute d’autorisation officielle pour ce médicament dans cette indication, leurs patients ne sont pas remboursés. Faute d’études pour en savoir plus aussi, les dosages auxquels prescrire ce traitement restent mal connus.

PUB

Une recommandation temporaire d'utilisation de trois ans

La tolérance du baclofène® à forte dose et son efficacité dans la prise en charge de l’éthylisme chronique étant mal évaluées, deux essais cliniques vont être menés parallèlement dans notre pays.

Objectif : chiffrer l’efficacité du baclofène®, trouver sa dose optimale et la durée pendant laquelle il doit être administré. Autre réponse que ces études devront apporter : établir le profil des patients répondeurs.

En effet, le baclofène® n’est pas non plus une pilule miracle et il existe aussi des échecs avec ce traitement …

Voir sur le même thème l'article :

Alcool : s'en libérer grâce au Baclofène ?

Trop d'alcool, trop souvent : la vérité sur vos risques santé

Publié par Nathalie Szapiro, journaliste santé le Jeudi 27 Février 2014 : 09h26
Mis à jour le Jeudi 27 Février 2014 : 11h20
Source : «Le Figaro», 24/02/14.
PUB
PUB
A lire aussi
Alcool : s'en libérer grâce au Baclofène ?Publié le 22/04/2013 - 08h00

Dans son livre "Le dernier verre", le Dr Olivier Ameissen raconte son naufrage dans l'alcoolisme et sa résurrection grâce au Baclofène, un médicament utilisé normalement contre les contractions musculaires.Depuis, il a prescrit le Baclofène à de nombreuses personnes dépendantes à l'alcool...

Plus d'articles