Affections des organes génitaux chez l'homme

Publié par Dr Philippe Presles le Jeudi 31 Mai 2001 : 02h00
Mis à jour le Mardi 10 Janvier 2012 : 11h02
-A +A

Nous le savons, il peut être embarrassant de consulter un médecin pour des problèmes concernant les organes génitaux. Pourtant, certaines manifestations peuvent être ennuyeuses et méritent qu'on y prête attention.

Affections des organes génitaux chez l'homme : Comprendre

Région cutanée du pénis, de la région inguinale (de l'aine) et du scrotum

  • démangeaisons ;
  • rougeur ;
  • sécrétions ;
  • inconfort ou douleur lors de l'érection ;
  • verrues ou boutons.

Testicules et masses au scrotum

  • masses de consistance molle ou modérément dures ;
  • douleur ;
  • fièvre ;
  • augmentation du volume des testicules et difficulté à uriner.

Affections des organes génitaux chez l'homme : Causes

Région cutanée du pénis, de la région inguinale (de l'aine) et du scrotum

  • Irritation de la peau du scrotum (sac qui contient les testicules). Chez les sportifs ou les obèses, ou encore pendant les grandes chaleurs estivales, la transpiration abondante peut finir par causer de l'irritation, entraînant rougeur et démangeaisons. Les produits parfumés, savons et assouplissants, peuvent également en être responsables.
  • Poux du pubis. Ces parasites, communément appelés "morpions", s'attrapent par contact sexuel (la relation sexuelle n'est pas nécessaire) et se logent surtout dans les poils pubiens, provoquant de très fortes démangeaisons. Ils sont visibles à l'oeil nu et peuvent être facilement détectés. En général, ils apparaissent entre 10 et 14 jours après le contact sexuel.
  • ##15530/Mycose/## (Tinea cruris). Les champignons prolifèrent dans les milieux humides. On en retrouve donc souvent à l'aine et sous le prépuce des hommes non circoncis ou chez les diabétiques (l'urine sucrée, qui peut être présente dans les sous-vêtements, est particulièrement favorable au développement des champignons). Ils se manifestent par une rougeur, des démangeaisons, des sécrétions et, dans de rares cas, une odeur forte.
  • Condylomes. Ce sont des verrues siégeant dans la région génitale, parfois difficiles à identifier, car elles peuvent être microscopiques ou ressembler à de simples boutons rosés. Il s'agit d'une IST (infection sexuellement transmissible) ayant une période de latence pouvant aller jusqu'à plusieurs mois. On les appelle aussi "crêtes de coq", "choux-fleurs", "verrues-figues". Chez les femmes, les condylomes sont associés au cancer du col de l'utérus.
  • Kystes sébacés. Boutons de consistance modérément dure et d'aspect blanchâtre ou jaunâtre sur le scrotum. Ils sont causés par un blocage des glandes sébacées, qui continuent de sécréter, et ils peuvent être accompagnés d'écoulements jaunâtres. C'est surtout un problème esthétique.
  • Rétrécissement du prépuce (phimosis). Pour différentes raisons, la peau du prépuce peut perdre son élasticité. Cela peut entraîner de l'inconfort ou de la douleur lors de l'érection.
  • ##14978/Herpès/##. Infection sexuellement transmissible (IST) qui entraîne l'apparition de lésions bulleuses (comme des bulles) qui finissent par rompre et sécher, laissant une rougeur et des croûtes.
  • Cancer du pénis. Heureusement très rare, ce cancer de la peau est très grave. il se présente au début comme une plaie rougeâtre sur le pénis. Une plaie qui ne guérit pas devrait être examinée par un médecin.

Testicules et masses au scrotum

  • Kystes de sperme (spermatocèle). Il s'agit d'une accumulation de sperme dans un kyste, causée par une fuite de sperme hors du canal déférent. Ces masses, de consistance plutôt molle (parfois aussi grosses que des balles de golf), se logent habituellement au-dessus des testicules. Même si ces kystes sont douloureux dans certains cas, ils n'ont rien d'alarmant et il ne s'agit pas d'un cancer (consulter un médecin en cas de doute).
  • Inflammation de l'épididyme (épididymite). Chez les hommes de moins de 35 ans, l'inflammation de cet organe situé sur le bord des testicules est habituellement causée par la gonorrhée ou une infection à Chlamydia. Chez les sujets plus âgés, il s'agit généralement d'une infection urinaire (on constatera alors une difficulté à uriner). L'inflammation se traduit par une augmentation considérable du volume des bourses (pouvant atteindre la grosseur d'une orange), de la douleur, de la fièvre et une rougeur.
  • Abcès. C'est un amas de pus qui ressemble à un gros bouton et se situe à l'intérieur du scrotum ou dessus, plus particulièrement chez les hommes qui ont subi une intervention chirurgicale au niveau de cette région (une vasectomie par exemple) et qui ont développé une infection. On peut parfois faire de la fièvre.
  • Douleur inguinale. Les testicules étant reliés aux muscles abdominaux, lorsque ces derniers sont distendus, souvent du fait d'une obésité abdominale, il se produit une douleur dans la région de l'aine.
  • Granulomes post-vasectomie. La vasectomie consiste à couper le canal déférent. Même après plusieurs années, il peut y avoir de petites fuites de spermatozoïdes, qui sont alors perçus par l'organisme comme un corps étranger, ce qui entraîne une douleur forte et intermittente au niveau du scrotum.
  • Hernie. Une partie de la paroi abdominale peut déborder dans le scrotum, ce qui donne lieu à une augmentation du volume des bourses.
  • Varice dans le scrotum (varicocèle). Il s'agit de la dilatation de veine à l'intérieur du scrotum. Cela se présente comme une masse mal définie et plutôt molle, le plus souvent située en haut du testicule gauche. Elle entraîne parfois une impression de pesanteur dans les testicules et peut parfois être associée à un problème de fertilité.

Guide: 

Publié par Dr Philippe Presles le Jeudi 31 Mai 2001 : 02h00
Mis à jour le Mardi 10 Janvier 2012 : 11h02
Source : Guide familial des symptômes sous la direction du Dr André H. Dandavino - Copyright Rogers Media, 2005
A lire aussi
Affections du prépuce Publié le 31/05/2001 - 00h00

Le prépuce est l'enveloppe de peau recouvrant le gland de la verge chez les hommes non circoncis (la circoncision est l'opération qui consiste à pratiquer l'ablation totale ou partielle du prépuce - pour des raisons médicales peu fréquentes, rituelles ou personnelles).

Douleur et gonflement des testicules Publié le 31/05/2001 - 00h00

La douleur testiculaire ou la présence d'un gonflement sont des causes fréquentes de consultation. Le problème peut être bénin, mais parfois des soins immédiats sont nécessaires si on veut préserver la fonction sexuelle ou reproductrice. Bien que rare, le cancer des testicules est le cancer...

Plus d'articles