Herpès génital

L'herpès génital, attribuable au virus Herpessimplex (VHS), est une IST (infection sexuellement transmissible) courante qui touche 20% des adultes.

Publicité

Herpès génital : Comprendre

L'herpès se manifeste d'abord par une première poussée appelée épisode initial et, parfois, par des récidives. Il arrive que la première poussée d'herpès soit annoncée dans les heures précédentes par des symptômes vagues rappelant ceux d'une grippe légère, comme de la fièvre, des douleurs musculaires et un mal de tête.

Épisode initial d'herpès génital

  • apparition de lésions souvent très douloureuses et brûlantes sur la vulve, le pénis, autour de l'anus ou sur les fesses ;

  • lésions qui prennent la forme de petites cloques d'eau ou d'ampoules, de petites boules de pus ou encore de plaies ;

  • douleurs en urinant ;

  • guérison des plaies en deux ou trois semaines si elles ne sont pas traitées.

Poussées d'herpès suivantes ou récidives d'herpès

  • durée habituellement plus brève que l'épisode initial, ne dépassant pas sept jours ;

  • beaucoup moins symptomatiques que l'épisode initial ;

  • se manifestent d'abord par de la douleur ou des élancements dans une fesse ou à l'arrière d'une cuisse (le long du nerf infecté par le virus de l'herpès), puis les lésions douloureuses apparaissent dans les heures qui suivent ou le lendemain ;

  • peuvent aussi s'accompagner, dans de rares cas, de symptômes rappelant une grippe légère et d'autres symptômes comme de la douleur en urinant et des écoulements.

Herpès génital : Causes

  • Relation sexuelle non protégée avec un partenaire porteur.

    L'herpès génital est souvent transmis au cours d'une relation sexuelle non protégée avec un partenaire qui ignore qu'il est porteur, ou encore qui sait qu'il est porteur mais qui, ne démontrant pas de signes de la maladie, pense ne pas être dans une période contagieuse. Or, pour un porteur, le risque de transmettre le virusde l'herpès génital existe même en l'absence de signes ou de symptômes.

  • Contact oro-génital.

    Le virus de l'herpès génital peut aussi être contracté lorsque la bouche entre en contact avec les organes génitaux. Le virus de l'herpès génital (VHS-2) appartient à la même famille de virus que celui qui cause l'herpèslabial (VHS-1).

    En d'autres mots, une personne pratiquant une relation oro-génitale sur un partenaire porteur du virus de l'herpès génital peut contracter l'herpès à la bouche. Le risque est faible mais il existe. Par ailleurs, une personne porteuse du virus de l'herpès labial qui pratique le sexe oral risque très fortement de transmettre l'herpès, en l'occurrence l'herpès génital, à son partenaire.

Guide: 

Publié par Rédaction E-sante.fr le Jeudi 06 Septembre 2001 : 02h00
Mis à jour le Lundi 05 Mars 2012 : 12h53
Source : Guide familial des maladies publié sous la direction du Dr André H. Dandavino - Copyright Rogers Média, 2001
PUB
PUB