VTT : testicules à protéger !

L'utilisation fréquente du VTT est associée à des traumatismes particuliers. Choc et vibrations au niveau de la selle sont susceptibles d'induire des micro-traumatismes testiculaires.

Des radiologues et des urologues se sont associés pour étudier les éventuels effets testiculaires liés à l'usage du VTT. Echographies et examens cliniques ont été réalisés chez 45 cyclistes âgés de 16 à 44 ans, pratiquant quotidiennement au minimum deux heures de VTT (soit plus de 5.000 km dans l'année). Pratiquement tous les VTTistes (43 sur 45, soit 96% contre 16% des contrôles) présentent des anomalies testiculaires. Par ailleurs, ils sont 49% à avoir une sensibilité et une douleur, ou une grosseur suspecte, au niveau des testicules, alors qu'aucune inflammation ni aucun traumatisme sévère ne sont détectés.

Ces anomalies, sans conteste essentiellement liées à un problème de selle, devraient pouvoir être améliorées en ajustant finement la hauteur, l'angle et le rembourrant des cuissards de la selle. Ainsi, pour réduire les micro-traumatismes, il est conseillé d'atténuer chocs et vibrations en utilisant des selles plus absorbantes et de meilleures suspensions.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Frauscher F. et al., Lancet, 2000, 356: 1414.