Et vous, vous dormez comment ?

© Adobe Stock

Il n'est pas normal de mal dormir. Un mauvais sommeil peut révéler une pathologie ou augmenter le risque de certaines autres. Les troubles du sommeil détériorent la qualité de vie, tandis que le risque d'accident augmente. Pour toutes ces raisons, si vous avez des difficultés pour dormir, parlez-en à votre médecin. Voici un questionnaire qui peut vous aider à prendre cette décision.

PUB

Comme précisé par l'Institut national du sommeil et de la vigilance (Insv) : "Reconnaître un trouble du sommeil peut épargner des années d'inconfort voire de souffrance inutile et prévenir l'installation de conséquences graves pour la santé".

Etes-vous concerné(e) ? Répondez par oui ou par non aux questions suivantes.

1. Avez-vous du mal à vous réveiller le matin, à rester réveillé dans la journée ?

2. Est-ce que votre entourage vous a signalé un ronflement survenant chaque nuit ou presque et/ou des arrêts de la respiration répétés au cours de la nuit ?

3. Est-ce que vos difficultés à vous réveiller le matin ou à rester réveillé dans la journée vous posent des problèmes à votre travail ou dans vos études ?

PUB
PUB

4. Vous arrive-t-il (ou vous arrivait-il) de vous endormir en cours, avez-vous (ou aviez-vous) du mal à vous concentrer ?

5. Avez-vous tendance à somnoler au volant ?

6. Vous arrive-t-il de sentir une faiblesse musculaire ou même une perte complète de force lorsque vous riez ou que vous vous mettez en colère ?

7. Vous arrive-t-il d'avoir des cauchemars ?

8. Avez-vous des impatiences (sensations désagréables ou fourmillements dans les mollets quand vous restez immobile longtemps, en particulier au moment de vous endormir) qui vous forcent à remuer et qui disparaissent quand vous marchez ?

9. Vous a-t-on signalé que vous aviez des secousses répétées des membres toutes les trente secondes environ et ce, pendant plusieurs minutes au cours de la nuit (pas seulement à l'endormissement) ?

10. Est-ce que vous vous sentez si fatigué que vous n'avez plus l'énergie suffisante pour vous distraire, sortir, voir des amis ?

11. Est-ce que votre entourage se plaint de votre manque d'intérêt ou d'énergie ?

Si vous vous reconnaissez dans l'une ou l'autre de ces propositions, vous devez en parler à votre médecin. Un trouble du sommeil ne doit jamais être pris à la légère, d'auant plus qu'il existe des prises en charge très efficaces (médicamenteuses ou non).

Publié par Rédaction E-sante.fr le Lundi 08 Juin 2009 : 02h00
Mis à jour le Jeudi 14 Janvier 2016 : 14h58
Source : Institut national du sommeil et de la vigilance