Votre travail vous fait-il grossir ?

Publié par Judith Lachterman, journaliste santé le Mardi 24 Octobre 2006 : 02h00
Mis à jour le Mercredi 29 Avril 2015 : 12h06

Une étude réalisée en Finlande et publiée dans l'International Journal of Obesity montre un lien entre la prise de poids et la fatigue liée au travail. Après une dure journée de travail, les employés seraient-ils moins disposés à cuisiner sainement ? Evacuent-ils le stress en grignotant ou en se précipitant sur les distributeurs automatiques ?

© Istock
PUB

Quand le travail est un fardeau et se traduit en prise de poids ...

L'étude portait sur 7000 femmes et 1800 hommes occupant des postes dans l'administration à Helsinki, la capitale de la Finlande.

Les fonctionnaires devaient signaler s'ils avaient pris du poids dans l'année précédant l'étude et le nombre d'heures de travail qu'ils avaient réalisées. Ils devaient aussi évaluer leur degré de surmenage en répondant par la positive ou la négative à un certain nombre d'affirmations :

  • Je me sens totalement éreinté après une journée de travail.
  • Je me sens fatigué au réveil les jours où je dois me lever pour aller travailler.
  • Je travaille trop dur.
  • Je suis complètement épuisé.
  • Mon travail est vraiment trop stressant.
  • Je pense à mon travail même en période de congé/durant le week-end.

S'ils répondaient positivement à au moins quatre de ces assertions, leur degré de fatigue due au travail était considéré comme très élevé.

PUB
PUB

Au travail : frustration et gain de poids

Presque un quart des femmes (24%) et 19% des hommes avaient pris du poids dans l'année précédant l'étude.

La fatigue générée par le travail était très élevée chez 15% des femmes et 13% des hommes.

Quant aux heures supplémentaires (au-delà de 40 heures/semaine), 20% des hommes et 13% des femmes en avaient abusé dans l'année précédent l'enquête.

L'étude a mis en lumière, pour les hommes comme pour les femmes, un lien entre un degré de fatigue élevé, la prestation d'heures supplémentaires et la prise de poids. En outre, les femmes qui se plaignaient d'un mauvais équilibre entre le temps passé au travail et celui passé à la maison se révélaient plus susceptibles encore de prendre du poids. De même, les hommes qui occupaient un poste moins contraignant avaient moins de risques d'afficher des kilos supplémentaires.

Publié par Judith Lachterman, journaliste santé le Mardi 24 Octobre 2006 : 02h00
Mis à jour le Mercredi 29 Avril 2015 : 12h06
PUB
PUB
A lire aussi
Stress au travail : mauvais pour le coeur et le diabètePublié le 23/05/2006 - 00h00

L'apparition précoce de symptômes de maladie cardiaque et de diabète est très fréquente chez les personnes qui font état d'un stress chronique au travail. Une étude britannique s'est penchée sur le stress au travail et le syndrome métabolique, un ensemble d'anomalies qui peut conduire à...

Fatigue, maux de dos, irritabilité : gare au burnout !Publié le 02/02/2009 - 00h00

Au coeur de l'hiver, le petit coup de fatigue n'est pas rare. En principe, cela n'a rien d'inquiétant. Hélas, certains coups de mou cachent parfois un mal d'autant plus redoutable qu'il s'installe en catimini : le burnout.

Plus d'articles