Vivre sa séropositivité aujourd'hui
Sommaire

Se comprendre et s’épauler

D’ailleurs le fait de vivre avec quelqu’un de séropositif semble rassurer les femmes, déjà parce que cela leur ôte la crainte de la contamination.

Huit femmes sur 10 ont en effet une peur presque panique de contaminer l’autre (peur que le préservatif craque ou peur des rapports oraux). Et puis aussi parce qu’elles se sentent épaulées par quelqu’un qui vit la même chose et donc mieux armé pour les comprendre.

49,5 % des femmes déclarent aussi souffrir de troubles sexuels ou d’absence de désir. Bien souvent ces troubles sont liés aux traitements. Mais c’est aussi parfois la conséquence de leur rapport antérieur avec les hommes, de leur perte de confiance à l’égard des hommes : ces derniers les ayant trahis en les contaminant ou parce qu’ils se sont enfuis au pire moment !

Devenir parent quand on est séropo

Pour autant, dans la réalité, il existe quand même un grand nombre de couples et en particulier des couples discordants (partenaire séropositif et l’autre négatif) qui parviennent à avoir une vie harmonieuse et une sexualité de qualité pendant des années tout veillant à se protéger avec des préservatifs.

Certains ont même le bonheur d’agrandir leur famille en ayant recours à une AMP (l’assistance médicale à la procréation) avec lavage de sperme si c’est l’homme qui est infecté.

En France, le risque de transmission du VIH de la mère porteuse du virus à son enfant est extrêmement réduit, moins de 1 %. Si bien sûr, durant toute la grossesse et les mois qui suivent la naissance, la maman et son enfant bénéficient d’une bonne prise en charge médicale.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Mots-clés : Seropositivite, Sida, Vih
Source : Magazine Côté Santé n°81, Octobre 2013