Vers un service réduit pour les urgences hospitalières franciliennes

© Fotolia
PUB

Un projet de l’Agence régionale de santé d’Ile-de-France vient d’être dévoilé, proposant de regrouper les services hospitaliers de nuit. Le nombre d'établissements accessibles pour les urgences chirurgicales et d’imagerie nocturnes pourrait chuter de 54 à 7. Ainsi, les urgences pourraient n’être plus assurées que par un seul hôpital par département entre 18 h 30 et 8 h du matin.

PUB
PUB

Ce qui motive cette proposition est la trop faible activité des blocs opératoires la nuit, mobilisant inutilement des chirurgiens qui seraient bien plus utiles de jour.

L'Association des médecins urgentistes de France dénonce, elle, une "logique uniquement financière".

Pour l’instant, le cas de Paris n’est pas encore abordé. Par ailleurs, les autres services spécialisés, comme la maternité, la chirurgie viscérale ou la cardiologie ne seraient pas concernés et resteraient donc ouverts 24 heures sur 24.

Selon Claude Evin, directeur général de l’ARS,«rien n’était arrêté ». Une réunion de concertation est prévue le 30 septembre prochain. Mais cette réorganisation pourrait à terme concerner l’ensemble du pays…

Publié par Rédaction E-sante.fr le Mardi 14 Septembre 2010 : 09h45
Mis à jour le Mardi 14 Septembre 2010 : 09h45
Source : La Croix, Les Echos, Le Figaro, Le Parisien, 6 septembre 2010.
PUB
PUB

Contenus sponsorisés