Le vélo n’est pas bon pour la fertilité

Selon cette petite étude, le vélo altère la fertilité.

Les cyclistes seraient victimes de troubles hormonaux associés à des difficultés à concevoir…

PUB

Une centaine d’hommes ont été recrutés : 45 hommes pratiquant de façon modérée de l’athlétisme, 16 triathloniens et 46 cyclistes. Tous ont accepté de se soumettre à des dosages hormonaux.

La comparaison des résultats suggère que les cyclistesprésentent des désordres hormonaux par rapport aux autres sportifs. De tels troubles ont des répercussions sur la fertilité, entraînant des difficultés lors de la conception.

PUB
PUB

Les bénéfices pour la santé d’une pratique intensive du vélo présentent donc des limites pour certains, notamment pour les hommes jeunes qui veulent devenir père.

Mais les femmes cyclistes subissent aussi des désagréments liés à une pratique assidue.

Les cyclistes effrénées, et particulièrement lorsque le guidon se positionne plus bas que la selle, développeraient une altération de la sensation génitale, par compression des organes génitaux, à l’origine de troubles du plaisir sexuel.

En pratique, ces inconvénients du vélo sont à considérer, mais ils ne concernent que les cyclistesassidus. L’usage récréatif du vélo n’est pas mauvais pour la santé. Ca se saurait !

Publié le 01 Juin 2012 | Mis à jour le 04 Juin 2012
Auteur(s) : Rédaction E-sante.fr
Source : FitzGerald L.
Voir + de sources
et al., European Journal of Applied Physiology, mai 2012 ; Journal of Sexual Medicine, mai 2012. 
PUB
PUB

Contenus sponsorisés