Usage thérapeutique du cannabis : le Savitex® est autorisé en France

© Istock

Ce médicament à base de cannabis, le Savitex®, déjà autorisé dans certains pays, vient d’obtenir une autorisation de mise sur le marché en France (AMM), dans une indication précise : soulager la douleur chez certains patients atteints de sclérose en plaques.

Publicité

Premier médicament à base de cannabis autorisé en France

Il s’agit du premier médicament à base de cannabis qui sera commercialisé en France. Ce spray buccal des laboratoires britanniques GW Pharmaceuticals devrait arriver en France via le laboratoire Almirall.

Attention, ses conditions de prescription sont très précises : ce dérivé est strictement destiné aux personnes atteintes de sclérose en plaques pour soulager « les contractures sévères (spasticité), résistantes aux autres traitements ».

Publicité
Publicité

Quant aux prescriptions, elles seront réservées aux neurologues et aux médecins rééducateurs hospitaliers, que les médecins généralistes pourront renouveler si nécessaire.

Les patients devront cependant attendre 2015 pour se le procurer, car après l’obtention de l’AMM, doivent encore se mettre en place les étapes de la commercialisation.

Les usages thérapeutiques des dérivés du cannabis

Dans cette même indication, le Sativex® est déjà autorisé dans 17 pays européens. Les propriétés thérapeutiques du cannabis sont nombreuses (analgésiques, antiémétiques, antispasmodiques, anti-inflammatoires, etc.) et liées au delta-9-tétrahydrocannabinol (THC), le principal cannabinoïde du cannabis aux propriétés psychoactives. De très nombreux travaux de recherche sont en cours pour mettre au point des traitements utilisant le THC.

Outre la prise en charge de la douleur dans la sclérose en plaques, les dérivés du cannabis sont actuellement utilisés dans certains pays dans le traitement des nausées et des vomissements liés aux chimiothérapies et pour stimuler l’appétit de certains patients (sidéens, cancéreux, malades d’Alzheimer…).

Publié par Rédaction E-sante.fr le Jeudi 09 Janvier 2014 : 11h33
Mis à jour le Jeudi 09 Janvier 2014 : 12h17
Source : Ministère de la Santé, 8 janvier 2014. 
PUB
PUB