Trichotillomanie : le trouble psychologique dont souffre Michaël Youn

© Autre

Invité sur le plateau de l'émission C à vous, le comédien Michaël Youn a révélé être tricotillophile. 

PUB

Caractérisé par l'arrachage compulsif des cheveux, la trichotillomanie est un trouble psychologique assez rare - 1 à 4% de la population en serait victime- mais lourd à vivre. Invité dans l'émission de France 5, C à vous, le 25 octobre, le comédien Michaël Youn a révélé en avoir souffert. "Ce n’est pas les cheveux que j’ar­rache, ce sont les poils de la barbe, a-t-il raconté.Mais j’ai arrêté. Ça fait trois, quatre ans que je ne suis plus trico­tillo­phile. Grâce à quoi ? Je me tire d’autres trucs.Je ne peux pas tout vous dire, on est quand même à l’heure du repas."

PUB
PUB

Un vrai TOC

C’est en 1889 que le médecin français François Henri Hallopeau (1842-1919) décrit pour la première fois la trichotillomanie. Elle se manifeste le plus souvent chez l'enfant et l'adolescent, particulièrement en période de stress. Il s'agit alors d'un simple tic. Mais cette maladie d'origine psychologique peut perdurer à l'âge adulte.Cinq critères permettraient de définir ce trouble obsessionnel compulsif (TOC) :

- Besoin irrésistible de s’arracher les cheveux aboutissant à une alopécie manifeste.

- Essais infructueux pour contrôler ou arrêter ce besoin de s’arracher les cheveux.

- Souffrance au niveau social, professionnel ou dans d’autres domaines de la vie.

- L’arrachage des cheveux n'est pas expliqué par une autre affection somatique (comme une maladie dermatologique).

- L’arrachage des cheveux n'est pas expliqué par une autre affection psychiatrique.

A l'affiche du film Carbone d'Olivier Marchal, également présent dans l'émission, Michaël Youn a confié avoir d'autres manies qui ont perturbé le tournage : "Dans la vie je me touche beaucoup les yeux, la barbe, les cheveux… J’essayais de reproduire ce naturel-là devant la caméra d’Olivier et il venait me voir assez discrètement pour me dire ‘Tu te touches trop, touches-toi moins, plus simple’ (…) Il venait me voir avec beaucoup d’élégance, il ne me le disait pas devant les autres acteurs."

Publié par Rédaction E-sante.fr le Vendredi 27 Octobre 2017 : 10h27
PUB
PUB

Contenus sponsorisés