Toussaint : à quoi sert la visite au cimetière ?

Publié par Marion Garteiser, journaliste santé le Lundi 28 Octobre 2013 : 07h59
Mis à jour le Lundi 30 Octobre 2017 : 13h06

Si le rituel de la visite annuelle de la tombe pour la Toussaint n'est plus aussi suivi qu'avant, il reste bien présent.

Mais au fond, pourquoi ce rituel reste-t-il utile ?

© Adobe Stock
PUB

Confirmer la réalité du décès

Quand une personne meurt, on peut constater les faits sans qu’ils s’inscrivent profondément dans notre esprit. On est alors face à un deuil impossible, parce que la mort du proche n’est pas réellement acceptée et intégrée.

Aller visiter une tombe au cimetière, c’est faire se rejoindre le concret et le symbolique.

« On fait le voyage jusqu’à un lieu consacré aux défunts, on observe la tombe (ou la plaque commémorative), et le constat naît que la place des morts n’est pas celle des vivants » explique Marguerite Englebert, responsable de l’association Vivre son Deuil.

Cette distance n’empêche pas de se retrouver de temps en temps…

PUB
PUB

Retrouver le défunt là où il est

En effet, aller voir une tombe pour la Toussaint est aussi une façon de « retrouver » les défunts.

On va les voir, on prend soin de leur tombe, ce qui est une manière de prendre soin d’eux. Très souvent, les personnes vont s’adresser à leur proche décédé, pour communiquer quelques instants, ou simplement se remémorer des scènes passées.

Ces habitudes sont une façon d’entretenir la trace que le défunt a laissée pendant son passage sur terre.

Mots-clés : Toussaint, Cimetiere, Deuil
Publié par Marion Garteiser, journaliste santé le Lundi 28 Octobre 2013 : 07h59
Mis à jour le Lundi 30 Octobre 2017 : 13h06
Source : Dr Christophe Fauré, « Vivre le deuil au jour le jour », éd. Albin Michel - Association Vivre son Deuil.
PUB
PUB
A lire aussi
Les étapes du deuilPublié le 21/01/2011 - 10h50

Quand nous perdons un être cher, nous vivons un choc terrible. Un peu de nous meurt avec lui. Après cet événement, il faut un certain temps pour traverser des étapes qui nous permettent de renaître à la vie.Quelles sont ces étapes du deuil ?

Faire face à la maladie d'AlzheimerPublié le 15/09/2004 - 00h00

Il cherche constamment son gillet, il grignote plutôt qu'il ne mange, il lui arrive de ne plus remettre une voisine ? Bien sûr on préfère en rire, on évoque son « grand âge », on accuse « la vieillerie ». Finalement on trouve ça presque normal... Mais au fond, on sait bien que ce n'est...

Soutenir une personne en rémission de cancerPublié le 13/10/2004 - 00h00

L'annonce d'un cancer est difficile à recevoir et il faut du temps pour pouvoir faire avec. Le traitement du cancer est souvent lourd et parfois agressif. Et par la suite ? On pourrait croire que le plus dur est passé. Ce n'est pourtant pas le cas. La rémission aussi est une période difficile à...

Plus d'articles