Un test sanguin pour faciliter la prescription des thérapies ciblées

© Fotolia

Des chercheurs soutenus par la Fondation ARC ont mis au point une méthode non invasive, un test sanguin, permettant d’identifier les patients atteints d’un cancer colorectal métastatique qui peuvent retirer un bénéfice d’une thérapie ciblée.

PUB

Contre le cancer : des thérapies ciblées

La compréhension des mécanismes moléculaires à l’origine des cancers a récemment conduit à l’émergence de nouvelles stratégies antitumorales particulièrement efficaces et porteuses d’espoir : les thérapies ciblées.

Comme leur nom l’indique, ces thérapies innovantes ciblentles cellules cancéreuses.

Alors que les chimiothérapies s’attaquent sans distinction à toutes les cellules qui se divisent activement dans l’organisme - qu’elles soient cancéreuses ou non - les thérapies ciblées n’agissent que sur les cellules qui présentent des caractéristiques moléculaires spécifiques, associées à leur nature maligne.

PUB
PUB

Pour qu’une thérapie ciblée soit efficace, il est donc nécessaire que les cellules tumorales du patient présentent les dites caractéristiques.

Ainsi, avant de pouvoir administrer un tel traitement, les médecins doivent procéder à une analyse moléculaire des cellules tumorales du patient à traiter. Cette analyse doit être régulièrement répétée car les cellules tumorales peuvent évoluer au cours de la maladie.

Des thérapies toujours innovantes

Jusqu’ici, l’analyse moléculaire des cellules tumorales était réalisée à partir d’échantillons de tissus cancéreux. Mais le prélèvement de ces échantillons n’est pas anodin.

A l’Institut de recherche en cancérologie de Montpellier, Alain Thierry et ses collaborateurs ont développé une parade à ce problème : les chercheurs ont mis au point une technique qui permet de connaître les caractéristiques moléculaires d’une tumeur à partir d’une simple prise de sang. Cette technique se fonde sur l’analyse de l’ADN tumoral circulant dans le sang des patients.

Pour l’instant, ce test a été développé pour détecter des caractéristiques moléculaires autorisant la prescription d’un traitement ciblé de la famille des anti-EGFR aux patients atteints d’un cancer colorectal.

Toutefois, il devrait être adaptable à d’autres situations (recherche d’autres anomalies moléculaires, dans d’autres pathologies).

Publié par La Fondation ARC le Jeudi 05 Juillet 2012 : 12h15
Mis à jour le Vendredi 06 Juillet 2012 : 11h43
Source : ARC, E. B. - Résultats présentés le 4 juin 2012 au cours du congrès annuel de l’American Society of Clinical Oncology.
PUB
PUB

Contenus sponsorisés