Témoignage : vivre avec le VIH à 16 ans
Sommaire

Est-ce que le VIH est encore un tabou ?

P : Oui et non. Maintenant, il est possible d'en parler mais essentiellement avec des personnes de confiance. J'ai parlé de ma séropositivité à des amies proches et elles ne m'ont pas tourné le dos. Malheureusement, il n'est pas encore possible de le dire à tout le monde. Nombreux sont ceux qui ont peur des personnes séropositives parce qu'elles sont mal informées.

M : Ce qui est fou c'est que certaines personnes préfèrent serrer la main d'une personne qui souffre d'une gastro que celle d'un séropositif. En 2014, on peut encore être dévisagé ou mis à l'écart quand on avoue sa séropositivité. On entend encore parfois que c'est une maladie de singes… C'est énervant.

P : Ca m'agace de me dire qu'il est plus facile d'annoncer un cancer que la séropositivité… Ces deux maladies sont aussi graves l'une que l'autre et aucune ne mérite qu'on lui tourne le dos. Je pense que le fait qu'il s'agisse d'une maladie sexuellement transmissible participe beaucoup à cette connotation négative.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Mots-clés : Vih, Sida, Seropositif, Virus, Ado
Source : Prescillia et Mister X sont rédacteurs de l'Indétectable, trimestriel du service de pédiatrie du CHU Saint-Pierre consacré au VIH/SIDA.
Vous pouvez en télécharger le dernier exemplaire ici : http://www.stpierre-bru.be/library/indetectable5.pdf