Télopeptide C terminal du collagène de type I (CTx)

Prélèvement : Prise de sang veineux et/ou Recueil des urines Bilan : Bilan phospho-calcique

Quelles sont les précautions particulières à prendre ?

Le prélèvement sanguin doit être effectué à heure fixe, le matin, à jeun, de préférence entre 8 h et 10 h, car il existe des variations des taux au cours de la journée. Pour les urines, il n'existe pas de consensus : le dosage peut être réalisé sur les urines de 24 heures, sur les premières ou les deuxièmes urines du matin, à jeun. La prise d'alcool, de tabac ou de caféine est déconseillée car elle entraîne une diminution du taux de ces marqueurs.Pensez à signaler la prise éventuelle d'un traitement par œstrogènes, corticoïdes ou biphosphonates.

A quoi sert ce dosage ?

Les télopeptides sont de petites protéines libérées lors de la dégradation du collagène osseux. Ce sont de bons marqueurs de résorption osseuse. Leur concentration dans le sang ou les urines est un reflet direct de la perte osseuse observée essentiellement chez les femmes en période de ménopause (ostéoporose) et chez les patients traités par corticoïdes au long cours.

Quelles sont les valeurs normales ?

Elles peuvent varier selon les laboratoires. A titre indicatif, les valeurs normales de CTx dans le sang chez les femmes non ménopausées sont inférieures à 0,50 ng/ml. Les valeurs urinaires s'interprètent en fonction de la créatininurie : normales inférieures 500 microg/mmol de créatinine. Les valeurs normales de NTx dans les urines sont comprises entre 40 et 60 nmol/mmol de créatinine.

Comment est interprété le résultat ?

Une concentration élevée de télopeptides du collagène de type I dans le sang ou les urines est un argument fort d'augmentation du remodelage osseux et permet de prédire une perte osseuse rapide et un risque augmenté de fracture. Inversement, une diminution de plus de 30 % du taux de Cross-laps dans le sang après 3 mois de traitement témoigne de l'efficacité thérapeutique. 

Guide: 

Source :