Suicide : penser la prévention aussi sur le court terme

Le suicide, une décision mûrement réfléchie ou une impulsion subite ? Tous les cas sont possibles. Mais la réflexion sur les moyens de passer à l’action en cas d’idées suicidairesest importante.

PUB

Combien de temps entre idée de suicide et passage à l’acte ?

Chaque cas est unique bien entendu, mais plusieurs études se sont penchées sur le temps que les personnes suicidaires passent à réfléchir avant de passer à l’acte. Résultat : 9 sur 10 ont réfléchi moins d’une journée, et un sur quatre même pas cinq minutes. Certes, ces études ne sont pas parfaites – notamment parce que les chercheurs ne peuvent par définition interroger que les personnes qui ont survécu à leur tentative de suicide. On peut certes obtenir les témoignages des proches pour savoir si les personnes qui se sont suicidées y avaient réfléchi par le passé, mais les résultats ne sont pas aussi précis. Il semble d’ailleurs logique que les tentatives de suicide qui n’ont été réfléchies que quelques minutes aient moins de chances d’aboutir que celles qui sont le fruit de beaucoup de préparation.

PUB
PUB

Seulement quelques minutes pour un suicide : quelles conclusions en tirer ?

La première leçon, c’est qu’il faut une réflexion sur les moyens de se suicider. En effet, et là aussi des études existent pour le montrer, restreindre l’accès des personnes qui ont envie de se suicider aux moyens de le faire permet de diminuer le taux de suicide absolu. Par exemple si une ville installe sur un pont ou une falaise une barrière anti-suicide, une partie des gens qui auraient tenté de se suicider par ce moyen renoncent à leur plan pour de bon, et ne le retardent pas seulement le temps de trouver une alternative.

La deuxième leçon vaut pour toutes les personnes qui ressentent des envies suicidaires. C’est qu’il est extrêmement important de réussir à passer le cap de l’envie suicidaire, puisque celui-ci peut être très court… et qu’il est possible de trouver de l’aide pour cela.