La spiruline, un trésor au mauvais goût

A moins de vivre sur une autre planète, pas moyen d'échapper à la spiruline. Les sportifs consomment de la spiruline à gogo. Explication d'un phénomène.

PUB

La spiruline a mauvais goût

Le goût de la spiruline est étonnant, pour ne pas dire infect. Son apparence non plus n'est pas très ragoûtante. Hydratée, elle s'agglomère en une pâte verdâtre et brillante. Sèche, elle adopte, certes, une jolie couleur bleu-vert, mais pas très avenante lorsqu'il s'agit d'y goûter. Ajoutez à cela une odeur amère assez prégnante et on serait assez étonné que l'eau vous vienne à la bouche.

PUB
PUB

La spiruline est un concentré de protéines

Mais qu'on ne s'y trompe pas: la spiruline (nom savant: cyanobactérie arthrospira) est bourrée de qualités: 70 grammes quotidiens suffisent en effet pour couvrir la totalité de nos besoins en protéines. L'algue contient d'ailleurs entre 55 et 70% de son poids en protéines variées, soit deux fois plus que le soja et trois fois plus que la viande de boeuf. Très intéressant sur le plan nutritionnel, elle contient effectivement les huit acides aminés essentiels que l'organisme humain est incapable de fabriquer lui-même. Autre avantage: la spiruline est beaucoup plus facile à digérer que d'autres compléments alimentaires comme les levures ou les chlorelles. Ses cellules ne sont pas protégées par d'épaisses parois cellulosiques, ce qui lui vaut un "taux de digestibilité" de l'ordre de 83 à 90%.

Publié le 22 Octobre 2010 | Mis à jour le 28 Octobre 2016
Auteurs : Gilles Goetghebuer, journaliste santé