Somnambulisme
Le somnambulisme se manifeste par des comportements complexes et automatiques, incluant la déambulation hors du lit, au cours de l'un des stades les plus profonds du sommeil, le sommeil lent profond.Les somnambules se lèvent presque toujours au cours de la première moitié de la nuit, plus particulièrement pendant les deux premières heures suivant l'endormissement.Dans la majorité des cas, les somnambules se limitent à déambuler dans leur chambre. Quand ils en sortent, c'est souvent pour aller à la cuisine. Dans de rares cas, ils peuvent sortir de la maison et même conduire leur véhicule.

Retrouvez le goût d'apprendre ! Des milliers de cours interactifs 100% en ligne sur tous vos sujets préférés !

Sommaire

Somnambulisme : Conseils pratiques

Pour les somnambules :

  • Éviter l'exercice violent en soirée : l'activité intense déclenche les épisodes de somnambulisme.

    Privilégiez les activités qui favorisent la détente, votre sommeil en bénéficiera.

  • Dormir à des heures régulières : vous trouverez plus facilement le sommeil en vous mettant au lit à des heures régulières et vous éviterez ainsi la privation de sommeil.

    Si vous êtes privé(e) de quelques heures de sommeil au cours d'une nuit, la nuit de récupération suivante sera propice aux épisodes de somnambulisme.

  • Faire vérifier ses médicaments : les patients traités par lithium ont des épisodes de somnambulisme plus fréquents.

    D'autres psychotropes, en particulier les neuroleptiques, auraient le même genre d'effet.

Pour les personnes vivant avec un somnambule :

  • Adapter l'environnement : déplacez les objets contondants se trouvant à proximité du lit ou dans l'environnement immédiat du somnambule qui pourraient le blesser.
  • Dormir au rez-de-chaussée : dans la mesure du possible, installez la chambre du somnambule au sous-sol ou au rez-de-chaussée afin d'éviter qu'il ne descende des escaliers pendant son sommeil ou qu'il tombe par une fenêtre.
  • Verrouiller la porte : si le somnambule a tendance à sortir de sa chambre et qu'il se place dans des situations dangereuses, verrouillez la porte.

    Évidemment, si la personne dort seule, il peut être imprudent de l'enfermer pour diverses raisons. Vous devez faire preuve de jugement dans la mise en application de ce conseil.

  • Ne pas réveiller le somnambule : suggérez-lui plutôt de retourner au lit.

    Dans la majorité des cas, il suivra votre conseil. Cependant, n'hésitez pas à le réveiller s'il est en danger. Assurez-vous alors de le réveiller en douceur et soyez vigilant, il peut avoir des réactions brutales.

Somnambulisme : Quand consulter ?

  • Votre enfant souffre fréquemment de somnambulisme (plus d'une fois par mois) et/ou ses comportements sont dangereux pour lui-même ou pour quelqu'un d'autre.
  • Votre somnambulisme se prolonge au-delà de l'adolescence.
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Guide: 

Source : Guide familial des maladies publié sous la direction du Dr André H. Dandavino - Copyright Rogers Média, 2001