La sexualité des ados, vue par les chiffres

Quand on a des enfants adolescents, ou que l'on en côtoie dans son entourage, on se pose beaucoup de questions sur les débuts de leur vie sexuelle. Faute d'information fiable, un bon nombre d'idées reçues circulent, à partir desquelles peut se calquer l'attitude de tous les ados... Et pourtant, les chiffres (extraits de deux études*) révèlent parfois des comportements inattendus !
Publicité

L'amour, ça commence comment ?

La plupart du temps, la sexualité se découvre dans un ordre logique : embrasser, puis caresser le corps, puis le sexe, et faire l'amour. À 14 ans, 50% des jeunes ont échangé leur premier vrai baiser (avec la langue). À 15 ans, plus de la moitié d'entre eux ont embrassé ou caressé le corps d'un partenaire, sans forcément aller plus loin. 10% des jeunes de cet âge ont déjà eu au moins un rapport sexuel. Pourtant, en France, la majorité sexuelle se situe à 15 ans. Avant, on considère que c'est trop jeune pour que le corps et l'affectif soient prêts. Il se passe en moyenne trois ans entre le premier baiser et le premier rapport sexuel, quel que soit l'âge du premier baiser. Si l'on embrasse assez tard, on fait l'amour plus vieux ! Ces trois ans sont très importants, car ils sont un temps de maturation, d'apprivoisement du corps de l'autre et des réactions de son propre corps au désir…Les trois quarts des 18 ans ont déjà eu un rapport sexuel de pénétration. 25% des personnes découvrent ainsi l'amour après la majorité. Souvent, les filles ne regrettent pas d'avoir attendu, alors que les garçons avouent qu'ils auraient bien commencé plus tôt !

Publicité
Publicité

La première fois

Les trois quarts des garçons et filles déclarent avoir utilisé un préservatif. Par la suite, les couples ont tendance à abandonner le préservatif lorsque la fille prend la pilule. Attention ! La protection idéale est l'association de la pilule et du préservatif. La sécurité totale demande un effort. En effet, le préservatif seul est un contraceptif moins efficace que la pilule.De 6 à 14% des couples n'ont pas utilisé un moyen de contraception et ne se sont pas protégés contre les MST (maladies sexuellement transmissibles) ! C'est une des raisons pour lesquelles la syphilis et le sida continuent de progresser.

Publié par Dr Catherine Solano le Mercredi 09 Avril 2003 : 02h00