Du sexe... à l'obsession

© Istock

Le fait de tomber amoureux peut-il être assimilé à une obsession ? Selon les résultats surprenants d'une étude américaine, l'état mental dans lequel on se trouve lorsque l'on tombe amoureux est proche de celui d'une personne souffrant d'un Trouble Obsessionnel Compulsif (TOC). Une interprétation déroutante.

PUB

Une telle ressemblance a été découverte chez des étudiants engagés dans des relations amoureuses. Les auteurs de cette analyse leur ont demandé de décrire leur état mental au moment précis où ils sont tombés amoureux. Au final, cet état présente des similitudes avec une pathologie que l'on appelle Trouble Obsessionnel Compulsif (TOC).

PUB
PUB

Pourquoi ? La réponse est hormonale !

Les sujets atteints d'un TOC ont la particularité de présenter des taux hormonaux plus élevés, notamment en ocytocine. Il en est de même chez les étudiants amoureux. Cette hormone a pour fonction de stimuler la contraction du muscle utérin et de favoriser l'allaitement. Ainsi, durant la grossesse et l'allaitement lorsque les taux d'ocytocine sont importants, les femmes atteintes d'un TOC souffrent davantage. Par ailleurs, cette hormone est connue pour « soutenir les liens affectifs » et « l'envie d'être parent ».

Pic hormonal, sexe et obsession, du pareil au même ?

C'est à partir de ces éléments de similarité que les auteurs suggèrent qu'être amoureux revient à vivre une obsession Heureusement qu'ils ne proposent aucun traitement ! Et s'ils étaient allés trop loin ?

Publié par Rédaction E-sante.fr le Lundi 10 Juin 2002 : 02h00
Source : Arehart-Treichel, J. Psychiatry News, 37: 3, 2002.