Seniors : buvez, c'est l'été !

Quels sont les signes de la déshydratation ?

Il existe plusieurs types de déshydratation (extra-cellulaire, intra-cellulaire, globale), dont les signes spécifiques sont parfois difficiles à évaluer, surtout quand la personne est amaigrie ou fragilisée.

Néanmoins, il faut toujours y penser lorsqu'apparaissent :

  • une diminution de la sudation,
  • des cernes,
  • une hypotension (parfois malaise au lever),
  • une sécheresse buccale,
  • une accélération du pouls,
  • une augmentation de la soif (mais cette sensation est souvent altérée chez le sujet âgé),
  • parfois même, une fièvre.
  • La torpeur, l'obnubilation, les étourdissements et parfois les phlébites se rencontrent aussi, de même que la constipation, les infections urinaires et les lithiases.

Prévenir la déshydratation, c'est guérir

Eviter l'installation de la déshydratation doit être une véritable obsession. L'important est de boire souvent, en petites quantités.

L'apport quotidien est à adapter pour chaque personne, mais il faut toujours l'augmenter, si la température extérieure est élevée ou en cas de fièvre, de 0,5 litre de liquide par jour par degré au dessus de 38°.

Pour avoir une idée, le besoin en liquide d'un sujet âgé est plutôt au-dessus de celui d'un adulte. A priori, il s'agit d'une quantité avoisinant 1,5 à 2 litres de liquide comprenant l'eau et les autres boissons, auxquelles s'ajoute l'eau apportée par les aliments (qui avoisine le litre).

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source :