Seniors : attention aux effets indésirables des anti-inflammatoires !
Sommaire

Les questions à poser avant de prendre un anti-inflammatoire

Un autre traitement est-il possible?Parfois des antalgiques bien utilisés peuvent suffire.Quelles sont les contre-indications? L'insuffisance rénale chronique, les antécédents d'ulcère gastro-duodénal et tout terrain à risque déterminé par votre médecin.Mes autres médicaments sont-ils compatibles? Notez bien les médicaments suivants et demandez à votre médecin ou votre pharmacien de vous les désigner s'ils font déjà partie de votre traitement habituel. Leur association avec les anti-inflammatoires est particulièrement dangereuse. Il s'agit de l'aspirine (même à très faible dose), des corticoïdes, des anticoagulants, des diurétiques et des inhibiteurs de l'enzyme de conversion.Par ailleurs, prenez garde à la composition des traitements vendus sans ordonnance, ils contiennent parfois des anti-inflammatoires.

Lorsque les AINS se révèlent vraiment indispensables :

  • le médecin évitera de prescrire certaines familles (indoliques ou oxicams) et proposera des molécules éliminées rapidement par l'organisme;
  • la dose prescrite sera la plus faible possible, la durée la plus courte possible;
  • le médecin rajoutera de façon systématique un protecteur gastrique;
  • il surveillera régulièrement la pression artérielle, recherchera l'apparition d'œdèmes des membres inférieurs et de symptômes digestifs;
  • le contrôle de la bonne tolérance rénale se fera par une prise de sang une semaine après le début du traitement;
  • l'arrêt du traitement est obligatoire à l'apparition d'effets indésirables physiques ou biologiques.
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source :