Sécheresse des yeux, douleurs articulaires, fatigue... Et si c'était le syndrome de Gougerot-Sjögren ?
Sommaire

Pas de traitement standard

Les atteintes multiples exigent l'intervention de nombreux spécialistes et donc la mise en place de consultations pluridisciplinaires. En l'absence de traitement spécifique, la prise en charge repose sur celle des symptômes (larmes artificielles, salive artificielle), dont les effets sont souvent décevants.

Les complications buccodentaires du syndrome de Gougerot-Sjögren

Caries, parodontose

Entre autres complications, la diminution de la salive favorise le développement de caries au niveau du collet des dents et la maladie parodontale (tissus de soutien des dents). En effet, grâce aux diverses substances contenues dans la salive, celle-ci possède un rôle bactéricide et tampon à l'encontre des produits acides sécrétés par les bactéries. Des visites régulières et fréquentes chez le chirurgien-dentiste s'imposent deux à trois fois par an, sans oublier une hygiène buccodentaire irréprochable (brossage, fil dentaire, gratte-langue).

Candidose, ulcérations des lèvres

Les autres complications buccodentaires sont représentées par les candidoses et les perlèches (ulcération au niveau de la commissure labiale).

Probiotiques : Les meilleurs PROBIOTIQUES du marché !

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Dossier de presse de l'Association Française du Gougerot-Sjögren et des syndromes secs, mars 2006.