Un robot chirurgien persécute James Bond

La vedette d'une des premières scènes du tout dernier film mettant James Bond en action, est un dénommé DaVinci. En dehors de ces activités cinématographiques, ce célèbre robot chirurgical de pointe donne un coup de main à la médecine. Il permet de réaliser en des temps records des opérations minutieuses, notamment de chirurgie cardiaque. Une bien belle carrière !
PUB

Durant les premières minutes du dernier James Bond, lorsque celui-ci vient de se faire capturer par ses ennemis, on observe les trois bras de DaVinci navigant au-dessus du corps de l'Agent 007. Pour une fois, le catalogue des nouveautés technologiques employées dans les « James Bond » s'inspire du réel.

Ce robot chirurgical est actuellement utilisé par 38 services hospitaliers dans le monde. En France, il est notamment installé dans le bloc opératoire du CHU Brabois à Nancy, dans celui du Pr Daniel Loisance à l'hôpital Hanri-Mondor de Créteil et du Pr Carpentier à l'hôpital européen Georges-pompidou à Paris.

PUB
PUB

La chirurgie à " coeur ouvert- thorax fermé " est rendue possible grâce à DaVinci

DaVinci est capable de réparer des pathologies cardiaques délicates, notamment à cœur ouvert et à thorax fermé. Mais il est également employé dans de nombreuses opérations chirurgicales, par exemple en urologie ou en gynécologie.Lors d'un colloque américain en cardiologie, certains intervenants ont souligné les exploits de ce système de pointe. Quinze patients cardiaques ont été opérés (pour communications interauriculaires) avec succès à l'aide de cette technique et ont pu reprendre leurs activités plus précocement, comparé aux patients pris en charge de façon classique. DaVinci fonctionne de la manière suivante : ces quatre bras robotisés s'insèrent dans quatre incisions thoraciques de 8 à 15 millimètres de diamètre. Les bras sont ensuite manipulés par un chirurgien travaillant sur une console vidéo.

Publié le 11 Décembre 2002
Auteur(s) : Rédaction E-sante.fr
Source : American Heart Association 75e Session, Chicago, USA, Abstract 117858, Présenté le 19 novembre 2002.