Les riches sont-ils dans leur tour d'ivoire ?

Publié par Dr Catherine Solano le Lundi 29 Juin 2009 : 02h00
Plus égocentriques, moins tournés vers les autres, plus indifférents à leur prochain, telles seraient les personnes les plus riches... Ce que beaucoup ont déjà observé se révélerait donc quantifiable d'après des études psychologiques sur les interactions entre individus.
PUB

Mettre face-à-face des individus de classes sociales différentes et les filmer pour interpréter leurs réactions. C'est l'étude qui a été réalisée par des psychologues américains de l'université de Bekerley. Ensuite, les attitudes, le langage non verbal étaient décortiqués pour observer s'il existait des différences entre les personnes de statut social différent.

Le résultat est édifiant et osons le dire, un peu triste. Quand une personne de milieu social élevé est en présence d'une autre personne, son attention à l'autre est beaucoup plus faible que l'attention des personnes de milieu moins favorisé.

En présence de l'autre, le riche se montre peu attentif et peu intéressé : il regarde un peu partout dans la pièce, gribouille sur une feuille, gigote, se regarde les ongles, et ne regarde pas tellement l'autre en face dans les yeux.

Les personnes socialement moins favorisées sont, elles, beaucoup plus dans l'interaction : elles écoutent et regardent l'autre avec attention et intérêt, rient, hochent la tête...

Ces différences sont rapportées par des psychologues aux yeux d'aigle pour détecter des différences. C'est sûr, s'ils regardent leur film plusieurs fois en le décortiquant, ces spécialistes peuvent peut-être observer des subtilités que le commun des mortels ne repérerait nullement. Et bien, pas du tout. Les psychologues ont ensuite demandé à des observateurs naïfs qui étaient riches et qui ne l'étaient pas. Ces observateurs naïfs répondent eux aussi sans se tromper... Ils savent reconnaître les riches à leurs attitudes.

Ainsi, nous avons en nous un savoir qui nous permet de détecter le milieu social de ceux qui nous entourent.

Il est dommage de constater que le statut social, au lieu de nous rendre plus sociable, plus ouvert, nous rend plus distant, moins intéressé par nos semblables. Est-ce une sorte de prétention, de caractère hautain qui fait que l'on a le sentiment d'être au-dessus des autres quand on est riche ? Est-ce que les plus aisés, plus courtisés, n'ont pas envie d'entrer en interaction avec n'importe qui ?

Quand on sait que ce qui nous rend heureux, ce sont les contacts humains, on peut se demander si devenir riche est enviable ! Si c'est votre cas, dîtes-vous que ces observations concernent une moyenne, et qu'il existe certainement des riches plus ouverts aux autres. Alors, essayez d'en faire partie, le monde sera un peu plus beau !

Publié par Dr Catherine Solano le Lundi 29 Juin 2009 : 02h00
Source : Signs of Socioeconomic Status A Thin-Slicing Approach Michael W. Kraus and Dacher Keltner(2009) University of California, Berkeley. . Psychological Science, 20(1), 99-106.
PUB
PUB
A lire aussi
Communiquez par le regardPublié le 17/03/2008 - 00h00

Quand nous entrons en relation avec nos semblables, c'est souvent par la parole. Mais nous utilisons aussi le contact (poignée de main, main posée sur le bras, accolade..), la vision (attitude physique que nous adaptons à notre interlocuteur). Ce qui ne passe pas par la parole est qualifié de «...

La chance est-elle une question de hasard ?Publié le 24/09/2003 - 00h00

Certains se disent chanceux, d'autres avouent être d'éternels malchanceux. Faut-il être né sous une bonne étoile pour « avoir de la chance » ou bien les individus chanceux savent-ils susciter « la bonne fortune » ? Finalement, si tout n'est pas donné d'avance, de quelles compétences...

Comment augmenter son " capital chance " ?Publié le 01/10/2003 - 00h00

Grâce à un décryptage des comportements dans la vie et des traits de la personnalité des chanceux (par comparaison à ceux qui se disent malchanceux), le Dr R. Wiseman, psychologue, montre comment la chance ne relève, ni de la magie, ni du don divin. Etre chanceux dans la vie repose...

Plus d'articles