Les régimes dissociés sont-ils efficaces ?
Sommaire

D’où vient le succès des régimes dissociés ?

Beaucoup de gens jurent que les régimes dissociés fonctionnent. Et il est vrai que l'on peut perdre du poids en suivant un régime dissocié... Mais cela s'explique par tout autre chose que le fait de ne pas consommer certains aliments ensemble.

  • Si vous n'avez droit qu'à un groupe restreint d'aliments (protéines et lipides par exemple), votre appétit sera moins stimulé parce que vous aurez moins de choix.
  • Par ailleurs, ces régimes qui interdisent de manger en même temps des lipides (gras) et des glucides (sucres) suppriment en fait les éléments les plus riches en calories par nature, c'est-à-dire les pâtisseries, les chips, les fritures, le chocolat, etc.

    En supprimant ces aliments gras et sucrés, le total de calories ingérées diminue et vous perdez du poids.

    Mais cela n’a rien à voir avec la dissociation des aliments.

Les faiblesses des régimes dissociés

Les régimes dissociés ne présentent pas de danger immédiat pour la santé. Ils ne répondent toutefois pas aux principes d’équilibre alimentaire de base.

  • Ceux qui favorisent les protéines (viandes, charcuteries, fromages) encouragent la consommation d’aliments contenant des graisses animales.

    Or, ces graisses dites saturées sont néfastes pour le système cardiovasculaire.

  • Par ailleurs, se priver de certains aliments provoque des frustrations, qui seront tôt ou tard la cause de plus ou moins gros « craquages ».
  • Certaines cures (régime Antoine ou Shelton) peuvent en outre entraîner de la fatigue, des troubles digestifs et des carences.

Alors quelle est la solution pour perdre du poids ?

Toujours la plus conventionnelle malheureusement !

La seule solution durable pour perdre du poids est de réduire la quantité totale de calories ingérées ou d'augmenter ses dépenses énergétiques pour brûler des calories, via l'activité physique.

Le top étant de faire les deux : moins de calories ingérées et plus de dépenses énergétiques !

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Magali Jacobs, diététicienne à la CeRED (Cellule de Recherche et d’Expertise diététique) de l’Institut Paul Lambin. - Golay, A., International Journal of Obesity, (2000) 24, 492-496 - http://www.theheart.org/article/165809.do