À quoi sert la politesse ?

La politesse doit être enseignée aux enfants sinon ils auront du mal à s'insérer dans la société. Pourtant, l'incivilité semble gagner du terrain et l'on s'en plaint aujourd'hui comme les adultes s'en plaignent depuis des millénaires quand ils parlent de la jeunesse qui " n'est plus ce qu'elle était ". Pourtant, la politesse, même si elle est indispensable, semble aussi un carcan, lieu d'une véritable hypocrisie. Alors, à quoi sert-elle vraiment ?
Publicité

La politesse, une règle implicite qui nous guide

Si la politesse semble souvent artificielle, elle a l'intérêt d'organiser un univers rassurant et prévisible. Grâce à elle, vous savez ce que vous devez faire ou ne pas faire, dire ou ne pas dire, comment vous devez réagir. Ses règles écrites ou implicites vous guident, vous soutiennent, vous facilitent la vie à des moments où il ne serait pas simple d'improviser rapidement. Vous savez où vous situer par rapport à l'autre grâce à ces règles. Vous ne parlerez ainsi pas de la même manière à votre patron ou à un subordonné. De même, vous saurez comment placer vos invités à table.

La politesse sert aussi à donner du positif aux autres

Un exemple : quand vous croisez un voisin, vous dites simplement " bonjour ". En lui souhaitant une bonne journée, vous lui montrez qu'il n'est pas un inconnu pour vous, qu'il existe dans votre environnement, qu'il a sa place dans le monde. Ce n'est pas grand-chose, mais cela peut se révéler très important pour une personne seule qui apprécie énormément ce petit mot. De même le mot " merci " vous permet de reconnaître ce que l'autre vous a donné (un sourire, une aide, une attention) et lui renvoie une image positive de lui-même. Un merci est un mini cadeau qui répond à un autre cadeau. Ce sont donc des échanges d'objets positifs. De cette manière, la politesse huile les rouages sociaux et rend la vie plus agréable. Être poli, c'est ne pas laisser la loi de la jungle triompher, mais l'humanité gagner la partie. Un conducteur poli laisse passer les piétons sur un passage qui leur est réservé et n'injurie pas un conducteur étranger ou débutant qui a des difficultés à trouver son chemin.La politesse ne fait pas que mettre en avant du positif, elle atténue le négatif. Un enfant peut dire : " elle est moche la dame " alors qu'un adulte peut le penser, mais s'il est bien éduqué, ne le dira jamais. Il ne s'agit pas d'hypocrisie, mais d'une manière de faciliter la vie en communauté. Si chacun blesse les personnes de son entourage par manque de politesse, il sera lui aussi blessé un jour ou l'autre. Il s'agit donc d'un échange tacite de bons procédés. Personne ne va vous dire que vous êtes laid, ni que vous êtes mal habillé, à moins de souffrir d'un déficit grave de politesse. Aussi, quand on souhaite enseigner la politesse aux enfants, l'idéal est de parler non des règles, mais des valeurs que l'on souhaite transmettre.

Publicité
Publicité
Publié par Dr Catherine Solano le Lundi 15 Septembre 2008 : 02h00