Quels sont les vrais risques de la climatisation ?
Sommaire

Climatisation : pas trop froid !

Un autre risque de la climatisation est le choc thermique.

Les grandes variations de températures (supérieurs à 10°C) sont susceptibles de provoquer une perte de connaissance, voire un arrêt respiratoire.

Avant d'en arriver là, mieux vaut être raisonnable et régler judicieusement la température demandée afin qu'il n'y ait pas un écart supérieur à 8°C entre l'extérieur et la pièce climatisée.

Pas trop fort, la climatisation !

Dans un local et particulièrement en voiture, on peut être tenté(e) de régler la climatisation sur une température très basse afin de profiter plus rapidement de la fraîcheur diffusée ou de pouvoir garder une fenêtre ouverte. Ce genre de comportement est fortement déconseillé pour notre environnement.

En effet, la consommation d'énergie électrique d'un climatiseur est très importante. Selon l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe), des pics de consommations électriques records ont déjà été enregistrés durant l'été 2003. Si l'équipement en climatiseurs se poursuit, l'approvisionnement en électricité, fournie par des réacteurs nucléaires, pourrait devenir insuffisant.

En conclusion, les climatiseurs ne sont pas en cause. C'est leur entretien souvent défectueux qui peut les rendre dangereux pour la santé...

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe), juin 2006.