Quelles aides sociales aux personnes âgées ?

© getty

Avec le vieillissement de la population se pose le problème de la perte d’autonomie des personnes âgées.

Quelles sont les aides à domicile et les aides financières dont peut bénéficier la personne âgée pour subvenir à ses besoins et rester à son domicile le plus longtemps possible ?

Publicité

L’allocation personnalisée d’autonomie (APA)

L’objectif de l'APA (allocation personnalisée d'autonomie) est de renforcer la prise en charge des personnes en perte d’autonomie, en leur permettant de bénéficier des aides nécessaires à l’accomplissement des actes de la vie courante.

Sont aussi bien concernées, les personnes âgées résidant à domicile ou celles demeurant en établissement.

L’APA s’adresse aux personnes âgées d’au moins 60 ans, ayant une résidence stable en France et justifiant d’un certain degré de perte d’autonomie, évalué en fonction de la grille nationale Aggir (Autonomie, gérontologie, groupe iso-ressources) qui comprend 6 niveaux.

Seuls les quatre premiers niveaux de cette grille ouvrent droit à l’APA. Mais les personnes classées en Gir 5 ou 6 peuvent néanmoins demander une aide ménagère (voir ci-dessous).

La grille Aggir

La grille Aggir (Autonomie, gérontologie, groupe iso-ressources) sert à évaluer le degré de perte d’autonomie.

Publicité
Publicité

Dix variablessont utilisées pour définir la perte d'autonomie physique et psychique :

cohérence (conversation, comportement),

orientation (dans l’espace, dans le temps),

toilette (la personne est-elle autonome pour sa toilette ?),

habillage (la personne peut-elle s’habiller et se déshabiller seule et avec soin ?),

alimentation (manger seul, se servir)

élimination (selles, urines, propreté),

transferts (se lever, se coucher, s'asseoir),

déplacements à l'intérieur (maison, étage, jardin),

déplacements à l'extérieur (marche, orientation…),

communication à distance (téléphone, alarme, sonnette...).

Un tarif national fixe le montant maximum du plan d’aide à domicile en fonction du degré de perte d’autonomie du bénéficiaire.

L’attribution de l’APA n’est pas soumise à des conditions de ressources, mais un barème national détermine, en fonction des ressources de l’usager, la participation restant à sa charge.

L’allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA)

L'ASPA (allocation de solidarité aux personnes âgées) remplace l’allocation minimum vieillesse depuis janvier 2006 et s’adresse aux personnes âgées disposant de revenus insuffisants.

Ses bénéficiaires doivent avoir 65 ans ou être atteints d’incapacité de travail.

L’attribution de l'ASPA dépend des ressources du demandeur et de sa situation familiale (plafond de 9.447,21 euros de ressources annuelles pour une personne seule ou 14.667,32 euros pour un couple).

Publié par Rédaction E-sante.fr le Lundi 15 Avril 2013 : 10h00
Mis à jour le Lundi 15 Avril 2013 : 14h22
Source : Ministère des Affaires sociales et de la Santé, www.social-sante.gouv.fr