Quand le " sport télé " accroît de 50% le nombre de décès

Publié le 08 Janvier 2001 à 1h00 par Rédaction E-sante.fr
Une étude hollandaise montre que la télétransmission des matchs sportifs accroît le risque de mortalité par accident cardiovasculaire, uniquement chez les hommes. Lors d'un " grand match de foot " on peut ainsi enregistrer jusqu'à 50% de décès supplémentaires.

Le 22 juin 1996, lorsque l'équipe hollandaise de football a été éliminée du championnat d'Europe, la mortalité par infarctus du myocarde et par accident vasculaire cérébral (AVC) a considérablement augmenté.

Comparée à la mortalité des hommes et des femmes de plus de 45 ans, enregistrés les cinq jours précédents et les cinq jours suivants, les accidents vasculaires se sont multipliés par 1,5 le jour du match, soit 14 décès supplémentaires inattendus ou 50% de plus que la normale ! Toutefois, mis à part le stress, l'alcool et le tabac pourraient également intervenir. Il semblerait que les femmes soient épargnées par ce phénomène.Messieurs, le sport télé représente une activité à très haut risque !

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Grobbee, B.M.J., 2000, 321 : 1552-1554.