Prothèses de hanche défectueuses : pas de panique !

L'Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé vient d'interdire définitivement certains lots de prothèses de hanche en raison d'un défaut de fabrication.
PUB

Cette interdiction de mise sur le marché, de distribution, d'exportation et d'utilisation, fait suite à une suspension provisoire de vente intervenue en août 2002, face à une multiplication de cas inexpliqués de cassures de prothèses. Ainsi, depuis l'été 2001, aucune de ces prothèses n'a été commercialisée en France. Seulement voilà, les fractures continuent. On dénombre aujourd'hui 254 patients victimes.

Il s'agit de prothèses de hanche à tête en céramique de zircone lots TH fabriquées par la société Saint Gobin Céramiques Avancées Desmarquest, présentant un défaut de fabrication et donc un risque de cassures provoquant de grandes souffrances chez les porteurs. Les ruptures sont susceptibles de se produire, selon les lots, entre un et trois ans après l'implantation.Sur les quelques 100.000 prothèses de hanche posées chaque année en France, il y aurait environ 10.000 têtes potentiellement défectueuses, dont une grande partie a déjà été implantée chez des malades. Heureusement, seule une minorité de porteurs est concernée. Rassurez-vous, les chirurgiens connaissant les numéros de lots incriminés, vous auriez déjà été contacté si vous portiez une prothèse dangereuse. Il est donc inutile de s'affoler.Si malheureusement vous êtes concerné, vous pouvez contacter l'Association de la Maison des victimes à Bordeaux dirigée par le Dr Courtois (Tél : 05 56 02 11 90).

PUB
PUB
Publié le 19 Août 2002
Auteur(s) : Rédaction E-sante.fr
Source : www.
Voir + de sources
afssaps.sante.fr