Prendre des médicaments… mais pas trop !
Publié le 28 Avril 2015 à 18h53 par Marion Garteiser, journaliste santé

Trop de médicaments nuit à la santé

Beaucoup de gens prennent des médicaments, bien sûr. Et avec l’âge, nous en prenons de plus en plus – logique : de nombreuses maladies chroniques apparaissent avec l’âge, et chacune demande un traitement. Excès de cholestérol, dépression, diabète par exemple demandent tous des traitements au long cours. On prend vite trois, quatre médicaments par jour et pour peu que l’on ait aussi un problème moins grave et que l’on traite par automédication (mal de dos, brûlures d'estomac…), voire quelque chose de plus ponctuel comme une angine, on se retrouve vite avec tout un tas de pilules à avaler. Or au-delà de quatre molécules prises simultanément, le risque d’effets indésirables est multiplié par trois.

Quelles sont les conséquences d’un excès de médicaments ?

On nomme iatrogénie médicamenteuse tous les problèmes qui peuvent être liés aux médicaments : effets secondaires indésirables, interactions qui nuisent à la santé, etc. Les symptômes vont évidemment dépendre du médicament impliqué et de la personne qui l’a pris. Si vous prenez beaucoup de médicaments, veillez à ces symptômes :

  • Fatigue
  • Diminution de l’appétit
  • Perte de poids
  • Vertiges
  • Malaises
  • Troubles de l’équilibre
  • Chutes
  • Pertes de mémoire
  • Troubles digestifs comme les nausées, les diarrhées, la constipation
  • Troubles urinaires (besoin d'uriner trop souvent, ou trop peu)
  • Palpitations
  • Troubles de la vision

Si vous en souffrez, parlez-en à votre médecin pour vérifier si vos médicaments pourraient en être la cause.

Comment limiter les risques des médicaments ?

La première chose est, bien sûr, d’en prendre le moins possible… Mais comme les médicaments répondent à un besoin, il est souvent difficile de s’en passer. Voici donc les précautions d’usage :

  • Toujours respecter les doses prescrites, et prendre ses médicaments pendant la durée prévue.
  • Tout miser sur le dialogue avec ses médecins : à chaque consultation, pensez à les prévenir de tous les médicaments que vous prenez, y compris en automédication.
  • Poser aussi des questions au pharmacien si l’on achète des médicaments sans ordonnance.
  • Prévenir son médecin rapidement si l’on constate l’apparition d’effets secondaires.
  • Conserver ses médicaments dans de bonnes conditions, et les garder dans leur emballage pour avoir toujours accès aux conseils d’utilisation.
  • En cas de changement de médicament ou de générique, faire inscrire par le pharmacien sur la boîte à quel médicament dont vous avez l'habitude il correspond.
  • Et surtout, faire avec son médecin régulièrement (tous les ans par exemple) un bilan de tous les médicaments pris : sont-ils encore nécessaires ? Est-il possible de réduire les doses ? De trouver une molécule plus efficace ou moins dangereuse ? Etc.
Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : LEEM, avril 2015.