Pourquoi et comment mesurer son souffle ?
Sommaire

Le spiromètre miniaturisé

Cet appareil électronique mesure le VEMS (volume expiratoire maximum pendant la 1re seconde), soit la quantité d'air qu'expire une personne dans un embout pendant une seconde après avoir rempli ses poumons au maximum. Là encore, la mesure doit être répétée trois fois de suite. Le PiKo 6 donne également le VEM6, le volume maximal d'air expiré durant les 6 premières secondes de l'expiration. Le rapport VEMS/VEM6 offre une mesure plus précise de l'obstruction de bronches.

Les explorations fonctionnelles respiratoires

Si les résultats montrent des anomalies, le médecin oriente la personne vers un pneumologue. Celui-ci pourra établir un diagnostic précis après avoir réalisé des examens plus complets, que l'on appelle des Explorations fonctionnelles respiratoires (EFR). L'EFR est un examen qui permet de mesurer la capacité respiratoire et les principales caractéristiques du souffle, comme les volumes et les débits expiratoires pulmonaires. L'EFR s'effectue au repos et à l'effort. Le sujet, équipé d'un pince-nez pour éviter toute fuite d'air, souffle et inspire fortement dans un embout relié à un spiromètre. Ces examens sont encore trop peu réalisés avec les médecins généralistes. Le DEP ou le VEMS devraient être mesurés aussi souvent et aussi simplement que la pression artérielle. L'objectif est un dépistage et une prise en charge précoce des maladies respiratoires chroniques, afin d'éviter leur aggravation.

Retrouvez le goût d'apprendre ! Des milliers de cours interactifs 100% en ligne sur tous vos sujets préférés !

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Dossier de presse, Capital Souffle 2007.