Le poisson au secours du coeur
Sommaire

Un effet salvateur chez les personnes à risque

Selon une équipe de chercheurs italiens, cet effet protecteur existe aussi chez les personnes ayant survécu à un infarctus du myocarde. Au cours de cette seconde étude, les chercheurs ont observé que les personnes prenant de l'huile de poisson en complément alimentaire, à une dose correspondant à une consommation de poisson de deux fois par semaine (1g par jour), voyaient leur risque de mort subite diminué de 42% au bout de trois mois.

La consommation de ces poissons gras peut donc être conseillée à tous et en particulier à ceux qui ont le coeur fragile. Son effet sera d'autant plus bénéfique qu'elle remplacera avantageusement la viande comme source de protéine. Or celle-ci est riche en acides gras saturés, dont l'effet néfaste sur les artères est reconnu.

Probiotiques : Les meilleurs PROBIOTIQUES du marché !

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Albert C., New England Journal of Medicine, avril 2002; Volume 346, N°15: 1113-1118. Marchioli R., Circulation avril 2002; Vol. 105 à paraître