Plus de 2 000 cas de dengue déclarés à La Réunion

© Creative Commons

L'île de La Réunion fait face à une épidémie de dengue de large ampleur. Depuis le début de l'année, plus de 2 000 cas ont été signalés. La flambée est telle que l'Organisation Mondiale de la Santé s'en alarme.

PUB

Une épidémie de dengue de forte ampleur s'annonce sur l'île de La Réunion. D'après l'Agence régionale de santé (ARS) de l'Océan Indien, 2 119 infections ont été confirmées depuis le 1 er janvier. L'ouest et le sud du département d'outre-mer sont les plus touchés.

"Bien que des cas sporadiques aient été signalés à La Réunion par le passé, la recrudescence des cas depuis le début de l'année 2018 est sans précédent", commente l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) dans son dernier bilan.

Il faut dire que, chaque semaine, 20 à 30 passages aux urgences sont causés par le virus de la dengue. Les symptômes sont particulièrement invalidants : une forte fièvre accompagnée de douleurs musculaires ou articulaires, de maux de tête ainsi qu'une fatigue intense. D'ailleurs, 59 personnes ont dû être hospitalisées depuis le début de l'année.

PUB
PUB

Tous les éléments sont réunis

Selon l'OMS, cette épidémie s'explique par deux facteurs : la population de La Réunion n'est pas protégée contre la dengue, et de nombreux cas sans symptômes ont sans doute favorisé la circulation du virus.

La situation n'est pas près de s'améliorer, si l'on en croit les estimations de l'ARS. Car tous les éléments sont réunis pour que la flambée prenne de l'ampleur. Après un hiver doux, la saison estivale se distingue par des pluies abondantes et des températures favorables. Le nombre de moustiques vecteurs de la dengue (de type Aedes) risque donc d'augmenter sur l'île.

L'inquiétude est d'autant plus justifiée que "la Réunion est une destination touristique populaire, rappelle l'OMS. La probabilité d'une introduction de la dengue dans d'autres pays est donc augmentée par la flambée actuelle."

La France métropolitaine figure parmi les premiers concernés puisque 42 départements du continent ont signalé la présence du moustique-tigre (Aedes albopictus). Il figure parmi les insectes capables de transmettre la dengue.

PUB
PUB

Contenus sponsorisés