Ostéoporose : 5 stratégies pour réduire son risque de fracture

© getty

Se déroulera le 20 octobre 2013 la Journée mondiale de l’ostéoporose.

Comme chaque année, la Fondation internationale contre l’ostéoporose (IOF) se mobilise pour informer les femmes afin qu’elles maintiennent leur squelette en bonne santé. En effet, une femme de plus de 50 ans sur trois souffrira d’une fracture due à l’ostéoporose…

Il existe cependant 5 grandes stratégies pour réduire son risque d’ostéoporose et de fractures.

PUB

Les fractures d’ostéoporose touchent une femme sur trois après 50 ans

Cette maladie, caractérisée par une fragilité osseuse, se traduit par des fractures aboutissant souvent à une souffrance, une immobilisation, une dégradation de la qualité de vie et à une mort prématurée. Or l’ostéoporose touche 200 millions de femmes dans le monde, chiffre qui devrait encore considérablement augmenter en raison du vieillissement de la population. Qui ne connaît pas dans ses proches une femme qui a été victime d’une fracture d’ostéoporose (poignet, hanche…) et qui n’a pas constaté comment la vie de ces femmes en avait été affectée ? On peut cependant contrer l’ostéoporose en luttant contre certains facteurs de risque et en maintenant son squelette en forme.

PUB
PUB

Les 5 stratégies anti-fractures

  • Faire régulièrement de l’exercice physique :

Pour préserver la solidité de ses os, augmenter sa force musculaire et garder l’équilibre.

  • Adopter une alimentation bénéfique pour les os :

Privilégiez les aliments riches en calcium.

Parallèlement, boostez votre vitamine D en vous exposant tous les jours une quinzaine de minutes au soleil. À défaut, discutez avec votre médecin de l’opportunité de prendre une supplémentation en vitamine D.

Veillez enfin à des apports suffisants en protéines.

  • Revoir ses habitudes de vie :

Pas de tabagisme, pas d’excès d’alcool, maintien d’un poids normal.

  • Identifier ses facteurs de risque :

Il existe de nombreux facteurs de risque, certains étant modifiables (surpoids, sédentarité, médicaments…), d’autres non (âge, antécédents personnels ou familiaux, certaines maladies, ménopause précoce…).

  • Faire le point avec son médecin :

Il vous aidera à identifier vos facteurs de risque, à en modifier certains et évaluera avec vous votre risque d’ostéoporose, proposera une mesure de votre densité osseuse, voire un éventuel traitement médicamenteux.

Testez votre risque d’ostéoporose sur e-sante :

http://test.e-sante.fr/mesdames-calculez-votre-risque-osteoporose/test/1196

http://test.e-sante.fr/etes-vous-femme-menopausee-risque-osteoporose/test/1813

Mots-clés : Osteoporose, Prevention
Publié par Rédaction E-sante.fr le Vendredi 18 Octobre 2013 : 16h49
Mis à jour le Lundi 21 Octobre 2013 : 09h55
Source : International Osteoporosis Foundation, 20 octobre 2013, http://share.iofbonehealth.org/WOD/2013/patient-brochure/FR/WOD13-patient_brochure-FR.pdf.
PUB
PUB

Contenus sponsorisés