Opération chirurgicale : jeûne tabagique impératif !

Plusieurs heures avant une opération, on nous demande de ne plus rien boire ni manger. Mais il est également indispensable de ne plus fumer plusieurs jours avant le jour fatidique. Pourquoi le "jeûne tabagique" est-il recommandé avant une chirurgie ? Les explications sont très concrètes !
PUB

Chirurgie : 2 millions de malades sont des fumeurs

Avec l'application de la loi sur l'interdiction de fumer dans les lieux publics, on projette une baisse conséquente du nombre de fumeurs. Mais en attendant, on estime encore à 2 millions le nombre d'opérations chirurgicales réalisées chez des fumeurs. En effet, près de 8 millions de personnes de plus de 15 ans sont anesthésiées chaque année, tandis que le pourcentage de fumeurs dans la population générale était approximativement de 33% chez les hommes et de 27% chez les femmes en 2004.

PUB
PUB

Le risque opératoire monte en flèche en cas de tabagisme

Les travaux portant sur les risques opératoires engendrés par le tabagisme sont nombreux et les preuves sont aujourd'hui bien documentées. On peut par exemple retenir les principaux faits suivants.Chez les fumeurs :

  • Le risque de mortalité est multiplié par 2,56.
  • Le risque d'être transfusé double.
  • Le risque d'infection augmente de 50%.
  • Le risque d'accident coronaire triple.
  • Les risques au niveau du site opératoire sont multipliés par 8 : complications infectieuses de la cicatrisation, thromboses vasculaires, absence de consolidation osseuse, etc.
Publié par Rédaction E-sante.fr le Lundi 12 Mars 2007 : 01h00
Source : Congrès, tabagisme périopératoire, K. Abdenbi, C. Chouaid, B. Dautzenberg et D. Thomas, février 2007.