Nourrisson 0-2 ans

© Fotolia
Publicité

Le développement du langage

Le développement du langage dépend de la stimulation verbale et non verbale de votre nourrisson. Il est important de lui parler souvent :

  • Il fait ses premières vocalisations (babil ou lallation) au 2ème mois. Le babillage entre dans un jeu interactif après le 5-6ème mois.

  • La production de syllabes bien articulées débute entre 6 et 8 mois.

  • Les premiers mots s'entendent en général vers 10-16 mois (après 18 mois, consulter votre médecin)

  • Le "non" arrive classiquement vers 18 mois.

  • Le vocabulaire atteint 250 à 300 mots vers 2 ans.

  • La première phrase (sujet + verbe) comme "maman parti" s'entend vers 20 mois-26 mois.

Le développement des aptitudes psychomotrices

Voici quelques étapes remarquables pour suivre le développement de votre enfant. Vous pourrez parler avec votre pédiatre ou votre médecin si vous voulez en savoir davantage :

  • Il voit dès le 4ème jour particulièrement le visage humain (pendant la tétée).
  • Il entend dès la naissance et peut localiser un son dans l'espace.
  • Le sourire peut être provoqué, entre 2 et 8 semaines, par des stimuli extérieurs.
  • Il devient intentionnel vers 2-3 mois.
  • Il tient sa tête vers 3 mois.
  • Vers 5 mois, il se redresse seul.
  • Il commence à ramper vers 6 mois, à se déplacer sur les fesses, puis à 4 pattes.
  • La tenue assise est acquise vers 6 mois et est véritablement stable vers 8-9 mois.
  • Vers 9-10 mois, il devient capable de prendre les objets entre le pouce et l'index. C'est le début de la pince. A cet âge, entre 6 et 12 mois, vous saurez s'il est droitier, gaucher ou ambidextre (tant gaucher que droitier).
  • La station debout débute vers 9-10 mois, et est acquise vers 11-12 mois. Elle mettra 1 à 2 ans à se stabiliser.
  • L'aisance psychomotrice ne cesse de se développer à partir de ce moment : c'est une phase qui nécessite beaucoup de surveillance (Voir prévention des accidents). Pour l'accompagner dans l'apprentissage de la marche il est important de bien le chausser : choisir une chaussure en cuir dont l'intérieur est en peau (Mieux vaut avoir une ou deux paires de bonne qualité que plusieurs). L'avant pied doit être rond, souple et large. La semelle doit être antidérapante (en crêpe ou en élastomère) d'un cm d'épaisseur maxi. La chaussure doit être légèrement montante pour assurer sa bonne tenue au pied, caler le talon et protéger la cheville contre les chocs. A l'inverse, il faut éviter de lui acheter plusieurs chaussures de qualité moyenne ou de lui redonner des chaussures déjà portées par d'autres enfants.

Guide: 

Publié par Dr Philippe Presles le Mardi 03 Mars 2009 : 01h00
Mis à jour le Mercredi 02 Février 2011 : 14h54
PUB
PUB