Comment prévenir les maladies cardiovasculaires ? En identifiant les facteurs de risque !

Cette question/réponse paraît extrêmement simple alors que dans la réalité, elle est bien plus complexe. Pourquoi ? Notamment parce que le grand public méconnaît les facteurs de risque cardiovasculaire ou les minimise facilement. C'est ainsi que nombre de personnes à risques sous-estiment leur poids, déclarent des chiffres tensionnels bas ou un taux de cholestérol inférieur à la réalité…
Publicité

Sous-estimation flagrante des facteurs de risques cardiovasculaires

Ces informations proviennent d'une étude publiée par l'Institut de recherche et documentation en économie de la santé (Irdes). Les résultats des examens périodiques de santé d'une population de 2.000 personnes, comparés à leurs propres déclarations, ont permis d'observer des écarts parfois importants. Trois troubles de la santé, tous des facteurs de risque cardiovasculaire importants, ont été analysés : l'obésité, l'excès de cholestérol et l'hypertension artérielle. On constate que ces trois soucis de santé sont sous-estimés dans les déclarations.

Cholestérol, tension et surpoids

Ainsi, un tiers des sujets considérés comme obèses selon les mesures effectuées dans les centres d'examen de santé, ne le sont pas selon leur déclaration de poids et de taille. En effet, ils minimisent leur poids et surestiment leur taille.

De la même façon, 43% des personnes hypertendues n'ont pas déclaré qu'elles souffraient d'hypertension. D'autres ont annoncé des chiffres tensionnels inférieurs à ceux mesurés lors des examens. Cette proportion de sujets n'ayant pas déclaré leur hypertension diminue avec la tension artérielle mesurée. On remarque aussi que les sujets hypertendus sont plus nombreux à ne pas déclarer leur hypertension lorsqu'ils n'ont pas consulté de médecin généraliste au cours des douze derniers mois. Il est donc fort probable que cette sous-déclaration soit due au fait que nombre d'hypertendus ignorent tout simplement être atteints de cette affection.

Concernant le cholestérol, 50% des sujets présentant un excès de cholestérol ignorent être concernés par ce problème. Ce sont surtout des jeunes de moins de 45 ans ou des personnes ayant une hypercholestérolémie importante. Cette constatation plaide, là encore, en faveur d'une méconnaissance de cette affection et non d'une omission volontaire.

Guide: 

Publié par Rédaction E-sante.fr le Lundi 20 Novembre 2006 : 01h00
PUB
PUB