Mycoses
Les mycoses sont des affections dues à des champignons très répandus dans l'environnement.
© getty
Sommaire

Mycoses : Conseils pratiques

Bien connaître certains facteurs favorisant les mycoses afin de pouvoir les prévenir dans la mesure du possible :

  • peau séborrhéique, peau moite et transpiration abondante favorisent le pityriasis versicolor ;
  • macération, humidité, hygiène insuffisante ou inversement excessive ;
  • port continu de vêtements en tissus synthétiques, de chaussures en plastique (en particulier chez l'enfant) ;
  • prise de certains médicaments : antibiotiques, corticoïdes, contraceptifs oraux, chimiothérapie...
  • maladie (diabète, SIDA) ou grossesse.

Respecter des règles d'hygiène pour prévenir l'apparition d'une mycose ou empêcher sa récidive :

  • porter des sous-vêtements en coton et les changer tous les jours ;
  • éviter les vêtements serrés et le port prolongé de chaussures de sport ;
  • ne pas abuser d'antiseptiques pour la toilette féminine intime. Se contenter d'une toilette intime externe ;
  • préférer les douches aux bains ;
  • bien sécher les plis cutanés après la toilette ;
  • éviter de fréquenter trop souvent les jacuzzis, les saunas et les hammams (endroits chauds et humides) ;
  • utiliser un savon doux en cas de pityriasis versicolor ou un savon à pH neutre ou alcalin en cas de candidose.

Mycoses : Quand consulter ?

  • Démangeaisons du cuir chevelu, en particulier chez l'enfant :teignes dues à la prolifération de dermatophytes dans la kératine du cheveu.
  • Muguet ou stomatite (mycose de la bouche) : la muqueuse de la bouche d'abord rouge, devient sèche et se recouvre de granulations blanches.
  • Glossite ou mycose de la langue : langue rouge avec des enduits blanchâtres au niveau des sillons.
  • Perlèche : mycose de la commissure des lèvres, avec un aspect blanchâtre sur le bord interne, se traduisant par des démangeaisons et une douleur d'intensité variable.
  • Mycose digestive se manifestant par une anite (candidose de l'anus) : sensations de brûlures et démangeaisons. L'anus est rouge et fissuré avec parfois un enduit blanchâtre.
  • Balanite chez l'homme : souvent chronique, avec une fine desquamation.
  • Urétrites : mycose de la muqueuse de l'urètre (canal entre la vessie et l'orifice urinaire) se traduisant par de fréquentes envies d'uriner et des petites brûlures à l'émission des urines.
  • Mycose des grands plis (plis unguinaux, sous-mammaires, axillaires, interfessiers) : grandes plaques rouges foncées entraînant des démangeaisons importantes avec sensation de cuisson. L'existence d'une petite fissure au fond du pli est très évocatrice d'une mycose.
  • Mycose des petits plis : lésions rouges, suintantes, fissurées entre les doigts ou les orteils.
  • Pied d'athlète : intertrigo dû au tricophyton, avec une desquamation blanchâtre entourant une fissure au fond de l'espace interorteil.
  • Mycose des ongles : elle s'accompagne d'un périonyxis avec des replis de la peau autour de l'ongle, rouges, luisants et très douloureux.
  • Pityriasis versicolor : forme pigmentée avec tâches chamois-brun ; forme dépigmentée avec tâches blanches apparues après une exposition au soleil. Les lésions siègent sur le tronc, le cou ou les bras.
  • Mycose chronique : elle est liée à un déficit immunitaire (par exemple le sida) et comporte des lésions au niveau de la bouche, des lèvres, de la peau et des ongles.
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Guide: 

Source : Mycoses humaines - Démarche diagnostique. R. Grillot. Elsevier. Dermatophytes et dermatophyties. Atlas clinique et biologique. Badillet G. Edition Varia, Paris, 3e éd. Dermatophytose, candidose muco-cutanée, Pityriasis versicolor. Feuilhade M. Traité de médecine de P. Godeau, S. Herson. J.C. Piette. Edition Médecine-Sciences Flammarion, 1997, section 6, chapitre 179.