La « mummyrexie », le nouveau trouble alimentaire à la mode

© getty

Encore un comportement qui inquiète : la « mummyrexie » (ou pregnorexia), qui désigne un comportement anorexique pendant la grossesse. Autrement dit, la perceptive de la minceur extrême s’invite aussi pendant la grossesse. L’objectif : rester la plus mince possible pendant toute sa grossesse.

Or cette pratique est extrêmement dangereuse pour la mère mais aussi pour l’enfant, dont le développement peut être sérieusement altéré.

PUB

La mummyrexie : une pratique très dangereuse

Au royaume de la minceur, toutes les techniques sont envisagées, des plus farfelues aux plus dangereuses. Il y a peu de temps, c’était l’espace entre les cuisses (mesuré jambes serrées) qui faisait foi dans le concours de la minceur. Mais on s’aperçoit aujourd’hui que même les femmes enceintes peuvent être touchées par cette frénésie.

Après Victoria Beckham, Gisèle Bundchen ou encore Kate Middelton qui ont exposé leur taille de guêpe, leur ventre plat et leurs abdos, c’est au tour de la blogueuse norvégienne Caroline Berg Eriksen d’afficher une silhouette d’une extrême minceur seulement 3 jours après son accouchement.

PUB
PUB

Et sur le net, on s’échange de bons conseils pour garder une ligne impeccable en toute circonstance, y compris pendant et immédiatement après une grossesse.

Incitées par cette drôle et dangereuse mode, de plus en plus de femmes décident elles aussi de se restreindre pour ne pas prendre de poids. D’autres se lancent ou poursuivent un programme intense d’activité physique dans ce même but.

Or ces comportements sont particulièrement néfastes pour la croissance normale du fœtus : retard de croissance, naissance prématurée, risques pathologiques (diabète de type 2, obésité), fausse-couche...

Une alimentation équilibrée et raisonnable durant toute la grossesse

Un peu d’activité physique est très bénéfique et même recommandé pendant la grossesse, mais attention aux excès et au type d’activité pratiquée lequel doit être compatible avec l’avancée de la grossesse. Côté alimentation, certes, il ne faut pas manger comme deux sous prétexte que l’on attend un enfant, mais il ne faut surtout pas suivre un régime restrictif.

Toute grossesse s’accompagne d’une prise de poids, c’est normal et indispensable pour l’enfant à naître (à moins d’être en excès pondéral et dans ce cas, il faut revoir son alimentation avec son médecin, la sage-femme ou une diététicienne) : en fin de grossesse, le fœtus, le placenta et le liquide amniotique pèsent à eux seuls sept kilos !

Publié par Rédaction E-sante.fr le Mardi 10 Décembre 2013 : 08h45
Mis à jour le Mardi 10 Décembre 2013 : 10h41
Source : L’express, 2 décembre 2013.
PUB
PUB

Contenus sponsorisés