La moule, reine de la minceur

Publié le 21 Novembre 2012 | Mis à jour le 22 Novembre 2012
Auteur(s) : Paule Neyrat, Diététicienne
PUB

La moule est vraiment un coquillage "régime" !

Très riche en protéines (20 g pour 100 g), elle est aussi gavée de sels minéraux de toutes sortes (phosphore, potassium, magnésium, calcium) et surtout de fer (7,9 mg). Exactement ce dont on a besoin quand on surveille son poids !

Il y a aussi, dans les moules, un petit peu de glucides (3 g) et de lipides (2,8 g), ce qui leur donne une saveur un peu douce et les rend moelleuses au palais.

PUB
PUB

Elles peuvent parfaitement se cuisiner et se consommer telles, sans le moindre ajout de matières grasses, c'est le cas des moules marinières.

Pour 4 personnes, vous nettoyez 2 litres de moules.

Vous épluchez et hachez 1 oignon et 1 échalote. Vous ciselez les feuilles d'un ½ bouquet de persil. Vous les mettez dans une grande cocotte avec 2 verres de vin blanc puis vous ajoutez vos moules.

Vous les cuisez rapidement, à feu vif. Quand vous voyez qu'elles commencent à s'ouvrir, vous secouez bien votre cocotte, vous remuez aussi avec une cuillère en bois et une spatule.

C'est plié en 5 minutes. Vous mettez la cocotte sur la table, un grand saladier à côté pour débarrasser les coquilles. Et tout le monde mange avec les doigts.

C'est aussi un plat de secours au restaurant. S'il y a de la crème dans le jus, vous n'êtes pas obligé(e) de la consommer.

Vous n'êtes pas nom plus obligé(e) de manger les frites qui les accompagnent souvent.

Paule

Soumis par Paule Neyrat le
PUB
PUB

Contenus sponsorisés