Morale sexuelle : en avoir ou pas ?

© Istock

Le terme de morale est assez peu apprécié actuellement, et encore plus peut-être en ce qui concerne la sexualité. Pourtant, chacun de nous possède sa morale personnelle qu'il en ait ou non conscience. On pourrait aussi dire qu'il agit selon une certaine morale, qu'elle lui soit ou non apparente, qu'il y ait ou non réfléchi.

PUB

Pourquoi se forger sa propre morale sexuelle ?

Or, il est important de se former ses propres idées, sa propre morale. Pourquoi ? Simplement pour être en phase avec soi-même à chaque instant, et pour se préparer à réagir dans les circonstances qui se présenteront à vous. Si vous n'avez jamais réfléchi, vous risquez d'agir d'une manière dont vous ne serez peut-être ni fier, ni heureux.

Une autre raison tout aussi importante est celle de vos enfants. Que vous en ayez ou non conscience, le jour où vous leur parlerez de sexualité, ce qui passera dans votre discours, c'est avant tout votre morale sexuelle. Alors, il est beaucoup plus simple de la regarder en face, de savoir ce que vous avez envie de leur transmettre.

Et cela peut-être extrêmement différent selon vos convictions, votre histoire, vos expériences, vos priorités. L'important est de présenter votre morale en expliquant vos choix, mais de ne jamais vouloir l'imposer. Un jeune adolescent ou un jeune adulte doit se forger lui-même sa morale sexuelle, en étant aidé par vos idées

Quelques exemples de morale sexuelle personnelle

Judith est restée vierge jusqu'à son mariage, à cause de convictions religieuses transmises par ses parents, bien plus que par choix vraiment personnel. Le début de sa vie sexuelle a été catastrophique. Que va-t-elle transmettre ? Après avoir réfléchi, elle finit par conclure : « j'expliquerai plus tard à mes enfants que la sexualité c'est important et engageant. Mais que pour moi, attendre jusqu'au mariage n'a pas été enrichissant. Alors, je crois que je leur conseillerai d'attendre "la bonne personne", mais que faire l'amour quand on est fiancé ou engagé, est tout à fait imaginable. » Judith se démarque des idées de ses parents et même de sa religion, tout en en gardant l'idée. Sa position sera plus écoutée car elle est véridique. Si Judith affirmait comme on le lui a appris « il faut rester vierge » sans y croire et pensant que c'est plutôt néfaste, comment ses enfants pourraient-ils y croire ?

PUB
PUB

Odile, elle, a attendu très longtemps avant de faire l'amour pour la première fois. Elle avait presque 30 ans. Elle a eu deux partenaires sexuels dans sa vie. Elle pense que ses parents lui ont transmis une grande peur de la sexualité. Elle souhaite transmettre à ses enfants que « la sexualité, c'est beau et naturel, et qu'il est bon de faire des expériences avant de s'engager avec quelqu'un. » Ce qu'Odile veut faire passer, c'est l'idée que le sexe est source de joie, de plénitude, de bonheur et non une horrible chose !

Christine, elle, a eu des expériences sexuelles multiples, plus de 30 partenaires. « Mais, dit-elle, je ne suis pourtant pas une fille facile. À 31 ans, comme je suis célibataire, cela ne fait pas tant que cela par an ! » Antoinette pense finalement qu'elle a eu trop de partenaires : « on ne peut pas s'empêcher de comparer et je trouve cela malsain. C'est comme si on finissait par chercher une sorte d'idéal et qu'on risque d'autant moins de le trouver. Je pense que je dirai à mes enfants que faire l'amour, oui, mais quand la relation est importante, pas comme un truc léger parce que le sexe, cela me semble quelque chose de profond ».

Michel estime que « l'essentiel, dans la sexualité, c'est le respect de l'autre. Le respect, cela signifie se protéger, penser à la contraception, mais aussi ne jamais utiliser l'autre comme un objet pour son propre plaisir. Tout faire pour ne pas faire mal, autant que cela est possible. » C'est un idéal pas toujours facile à atteindre, car la vie amoureuse est parfois pavée de douleurs. Mais si tout le monde pensait comme Michel, il y aurait peut-être moins de souffrances !

Publié par Dr Catherine Solano le Lundi 28 Août 2006 : 02h00
Mis à jour le Vendredi 01 Juillet 2011 : 14h51