Moins de sel, même en cas de préhypertension !
Sommaire

Moins de sel et 20% de risque cardiovasculaire en moins

Un régime alimentaire limitant le sel semble particulièrement efficace dans ces conditions. Selon les résultats d'une étude, si les effets ne sont pas significatifs sur les chiffres tensionnels, une réduction de la consommation quotidienne de sel de 20 à 30% chez des sujets de 30 à 45 ans et suivis durant 10 à 15 ans, s'accompagne d'une baisse du risque cardiovasculaire de l'ordre de 20% ! On peut retenir que, même si l'on n'est pas hypertendu, et encore à plus forte raison si l'on est proche de la limite, le fait de réduire sa consommation de sel apporte un bénéfice cardiovasculaire certain. D'une façon générale, notre alimentation moderne est beaucoup trop riche en sel et l'industrie agroalimentaire y contribue fortement. Il est important de mettre en place des mesures limitant les teneurs en sel de nombreuses préparations. En attendant : jamais de salière sur la table et limitez tous les aliments riches en sels, notamment les charcuteries, les fromages, certains biscuits

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Cook N. et coll., British Medical Journal, édition accélérée en ligne, avril 2007.