Moins de caféine pour moins d'ostéoporose

Les résultats d'une étude américaine montrent qu'une forte consommation de caféine augmente la perte osseuse chez les femmes âgées porteuses d'une anomalie génétique. Ainsi, la prise de café ou d'autres boissons contenant de la caféine semble contribuer à l'ostéoporose et au risque de fractures.
PUB

Des analyses antérieures avaient déjà suggéré un rôle de la caféine dans l'augmentation du risque de fracture de la hanche et dans la diminution de la fixation du calcium dans l'organisme. Au cours de cette nouvelle étude, la densité minérale osseuse des femmes a été comparée en fonction de leur consommation de caféine et selon qu'elles étaient ou non porteuses d'une anomalie au niveau du gène exprimant le récepteur de la vitamine D, vitamine impliquée dans la formation osseuse. Plus de 100 femmes, âgées en moyenne de 71 ans au terme de l'analyse, ont été régulièrement examinées durant 33 années. Ainsi, les femmes ayant une forte consommation de caféine ont une perte osseuse plus élevée au niveau de leur colonne vertébrale. Il en est de même des sujets présentant l'anomalie génétique du récepteur de la vitamine D.

PUB
PUB

La caféine fait donc partie des facteurs diététiques susceptibles d'accentuer la prédisposition génétique à l'ostéoporose. En attendant des résultats complémentaires, il est prudent, à tout âge, de ne pas exagérer sa consommation de caféine.

Publié le 05 Novembre 2001
Auteur(s) : Rédaction E-sante.fr