Les méduses : de l'urticaire par contact

Les tentacules des méduses sont pourvues de cellules urticantes. Leur contact avec la peau provoque une envenimation, certes désagréable, mais dans la plupart des cas bénigne. En revanche, la répétition des contacts avec ces animaux fait courir au baigneur le risque d'une anaphylaxie sévère.
Publicité

La piqure de méduse

La méduse possède un appareil venimeux comprenant notamment un nématocyste. Lors d'un contact, celui-ci injecte du venin, mais il peut également rester fixé sur la peau et libérer du venin ultérieurement. Le contact déclenche une sensation immédiate de brûlure, puis des lésions urticariennes localisées s'installent généralement en moins de 30 minutes.

Elles peuvent persister durant 2 à 3 semaines, voire plus d'un mois. Le contact survenant généralement lors d'une baignade en fait toute la gravité car il est susceptible d'entraîner notamment un malaise. Attention, porter un maillot n'est pas toujours une protection suffisante. Les réactions d'anaphylaxie, liées à une prédisposition allergique personnelle et à un grand nombre de zones envenimées, sont exceptionnelles, mais nécessitent alors de contacter immédiatement le centre 15 : apparition d'une gène respiratoire ou d'une sensation de malaise.

Publicité
Publicité

En pratique

  • Il faut en premier lieu calmer l'angoisse de la personne qui vient d'être piquée.
  • Retirez les filaments restés fixés sur la peau.
  • Rincez la région touchée à l'eau de mer.
  • Appliquez du sable et laissez sécher avant de gratter avec un carton, puis rincez à nouveau à l'eau de mer.
  • N'utilisez surtout pas d'eau douce hypotonique laquelle relarguerait le venin par éclatement des nématocystes.
  • L'application d'un antiseptique, d'un antalgique, d'un antihistaminique et d'un dermocorticoïde aident à la disparition des lésions.
 
Publié par Rédaction E-sante.fr le Lundi 13 Août 2001 : 02h00
Mis à jour le Vendredi 27 Mai 2016 : 16h44