Médicaments déremboursés

A partir du 1er août, 84 médicaments dont les effets ont été jugés insuffisants ne seront plus remboursés par l'Assurance maladie. Ils resteront commercialisés, mais ne seront plus du tout pris en charge.
PUB

La commission de la transparence de l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) a approuvé la proposition du ministre de la Santé, Jean-François Mattei, de procéder au déremboursement de 84 médicaments au service médical rendu (SMR) jugé insuffisant et « dont l'utilisation n'est médicalement pas souhaitable ». Cette liste contient des produits considérés comme nocifs car contenant de la cortisone ou des antibiotiques à petites doses, ou encore dépassés par de nouvelles spécialités pharmaceutiques.

PUB
PUB

Quoi qu'il en soit, si certains sont peu prescrits, d'autres au contraire sont très utilisés comme par exemple le Phakan buvable ou le collyre Dulci-fac utilisé pour soigner la cataracte, mais jugé ici inutile en regard du traitement qui est chirurgical. Le Mutesa buvable, un anti-acide prescrit en cas de problèmes gastriques est lui aussi déremboursé car il existe d'autres médicaments aussi efficaces et mieux tolérés. Il en est de même du Ribo-munyl, un médicament ORL jugé obsolète. Sont également visés des produits dermatologiques et des sirops comme le Fluisedal dont la composition est qualifiée d'illogique puisque contenant à la fois un anti-tussif et un expectorant.

Cette liste fait partie de la première vague d'un processus de déremboursement des quelques 650 médicaments actuellement en circulation, au service médical rendu jugé insuffisant, qui s'étalera sur trois ans : août 2003, 2004 et 2005. Cette première phase devrait permettre à la Sécurité sociale de réaliser une économie de 42 millions d'euros.

Consulter la liste des médicaments qui ne seront plus remboursés au 1er août 2003

Publié le 23 Juillet 2003
Auteur(s) : Rédaction E-sante.fr